STOKER

Parce que pour la première fois, Park Chan Wook filmait en anglais
Drame - 2013 - Royaume-Uni|Etats-Unis d'Amérique - 95 MIN - VM - interdit aux moins de 12 ans
Après la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, voit un oncle dont elle ignorait l’existence, venir s’installer avec elle et sa mère. Rapidement, la jeune fille se met à soupçonner l’homme d’avoir d’autres motivations que celle de les aider. La méfiance s’installe, mais l’attirance aussi…

Réalisé par

6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Resté silencieux pendant deux ans après avoir participé à 60 Seconds of Solitude in Year Zero (un film collectif cosigné par 60 cinéastes du monde entier qui ont tournés chacun une minute de film) le réalisateur coréen Park Chan Wook est appelé en 2012 par Hollywood pour réaliser une commande, Stoker, dont l’action, quasi minimaliste, se déroule en huis clos dans une grande maison à l’aspect gothique.

On y suit les déambulations de Linda Stoker, une adolescente mélancolique qui, après le décès de son père dans un accident de voiture plus que suspect, voit un oncle aidant débarquer dans les lieux. Alors qu’elle voue une rancune tenace à sa mère Evelyn, Linda découvre que le nouvel arrivant est loin de la rassurer dans son quotidien. Jusqu’à ce que la paranoïa et la tension s’installent entre les trois personnages. 

Avec ses mouvements de caméra stylés et élégants, Park Chan Wook scrute son casting avec une sorte de perversité débonnaire. De Nicole Kidman, excellente en mère à la ramasse à la jeune et formidable Mia Wasikowska dont les nuances de jeu font passer à l’écran les fantasmes, les envies refoulées et les regrets enfouis - et même contradictoires - de son personnage.  Slalomant entre genres et sensations (onirisme, poésie, drame gothique, innocence pervertie) Stoker n’est pas loin finalement de ressembler à un bon vieil Hitchcock des familles. 

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Mia Wasikowska

Un classique du thriller romantique qui était l'un des films préférés de son auteur, Alfred Hitchcock

Park Chan-Wook

Signé Gregg Araki, une chronique sociale et familiale teinté de perversité et d'angoisse.

MAPS TO THE STARS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS