TAKESHIS'

Bientôt disponible
Comédie - 2006 - Japon - 98 MIN - Tous publics
Beat Takeshi, superstar adulée, mène l’existence dorée d’un artiste débordé et surprotégé. M. Kitano, caissier mal dans sa peau et sosie de Beat Takeshi, espère s’imposer dans le show business mais il multiplie les auditions désastreuses. La rencontre entre les deux hommes, la vedette et son fan, va les plonger dans un univers délirant entre réalité et fiction…

Réalisé par

5.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Caroline Vié
Caroline Vié
CHRONIQUEUR
Quand il écrit, réalise et interprète Takeshis’, Takeshi Kitano est enfin reconnu comme cinéaste au pays du Soleil Levant. Au Japon, Kitano est surtout aimé comme comique pour des émissions télévisées entre le Bigdil et Intervilles sous le nom de Beat Takeshi. Des films très appréciés en Occident comme Sonatine ou Hana-Bi n’ont connu aucun succès sur le territoire japonais. Kitano a dû attendre le film de sabre Zatoichi en 2003 pour que son travail de cinéaste soit enfin  respecté par ses concitoyens. S’il se réjouit de cette reconnaissance qu’il espérait depuis des années, ce grand dépressif ne supporte pas la pression. Selon son propre aveu, Takeshis’ est un pied de nez aux cinéphiles et à ses fans qui croient avoir cerné son œuvre. Le titre du film est une référence aux multiples visages de Kitano : animateur à la télévision, amuseur, peintre, romancier et cinéaste. Il s’agit également d’un  jeu de mots sur son diminutif «Take » et sur « Shi » qui signifie « mort » au pays du Soleil Levant.  Pour Takeshis’, le réalisateur s’est entouré de ses complices habituels comme Ren Osugi, Tetsu Watanabe ou Beat Kiyoshi avec lequel il créa un populaire duo d’amuseurs au début de sa carrière. C’est le styliste Yohji Yamamoto, rencontré sur Dolls en 2002, qui signe les costumes de Takeshis’.
Contexte

Takeshi Kitano

BLOOD AND BONES DE YOICHI SAN

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité