THE BLUES 1 : THE SOUL OF A MAN

Bientôt disponible
0
Documentaire - 2004 - Allemagne | Etats-Unis - 100 MIN - Tous publics
Dans ce documentaire, Wim Wenders revient sur trois figures légendaires du blues, Blind Willie Johnson, J.B. Lenoir et Skip James via des documents d'époque et des re-créations d'enregistrements. Il invite aussi des musiciens d'aujourd'hui, comme Cassandra Wilson ou Lou Reed, à revisiter leurs classiques.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR
En 2003, Martin Scorsese mit en oeuvre, avec six autres réalisateurs dont il connaissait le goût pour la musique, une série documentaire plongeant aux racines du blues. Cette bonne idée a donné une belle collection de sept films, tous très différents, dont le premier –et non le moindre– est The Soul of a Man signé Wim Wenders lui-même. Le réalisateur allemand de Faux mouvement, Paris, Texas et Les Ailes du désir n'en était pas à son premier essai en matière de documentaire musical puisqu'il avait réalisé en 1999 Buena Vista Social Club. Il y retrouvait la trace, à Cuba, des papys chanteurs comme Compay Secundo ou Ibrahim Ferrer et leur offrait une seconde jeunesse. Dans The Soul of a Man, Wim Wenders mêle le journal intime, la chronique musicale, les documents d'archives et la fiction. On y voit, en noir et blanc et vers 1968, un jeune étudiant en cinéma nommé Wim, chevelu et planqué derrière ses grosses lunettes, qui se passionne pour trois bluesmen : l'un, toujours vivant à l'époque, Skip James, et les deux autres, venus du fond des âges, J.B. Lenoir et Blind Willie Johnson. Wenders revient donc à ses propres passions fondatrices et brosse un portrait de l'Amérique des petits, des obscurs et des sans-grade. Ecoutez bien la voix du narrateur, au phrasé syncopé et chaleureux, c'est celle de Laurence Fishburne et c'est déjà de la musique !
Le contexte

Laurence Fishburne

Wim Wenders

MATRIX

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS