Bande Annonce de BURNINGDécouvrez la bande Annonce de BURNING sur FilmoTVhttp://
Lee Chang-Dong
Choi Seung-HoJeon Jong-SeoKim Soo-KyungSteven YeunYoo Ah-In

BURNING

142 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Lee Chang-Dong.

Casting : Choi Seung-Ho, Jeon Jong-Seo, Kim Soo-Kyung, Steven Yeun. Yoo Ah-In

Synopsis : Jong-soo, jeune homme réservé et qui tente d'achever un roman, multiplie les petits boulots et vit seul. Il retrouve par hasard dans la rue une ancienne voisine. Adolescente, elle était secrètement amoureuse de lui. Mais à l'époque, Jong-soo la trouvait laide. Désormais, Hae-mi a beaucoup de charme...

Scénario : Lee Chang-Dong, Oh Jung-Mi.
Musique : Mowg.
Pays : Corée du Sud
Tags : Drame, Triangle amoureux, Drame sentimental.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

A l’origine de Burning le film que le cinéaste coréen Lee Chang-dong a présenté au Festival de Cannes en 2018, il y a une nouvelle de l’écrivain japonais Haruki Murakami intitulée Les Granges brûlées. Cette dernière a été publiée en 1984 dans un recueil qui s’appelle La Luciole, Les Granges brulées et autres récits. Un choix d’autant plus paradoxal que selon le cinéaste et sa coscénariste Oh Jung-mi, il ne s’y passe rien. Mais d’ajouter que ce mystère recèle précisément une grande dimension cinématographique, avec des trous béants dans l’enchainement des événements.

Selon le cinéaste, c’est la colère qui est au centre de ce monde mystérieux imaginé par Murakami. A l’heure actuelle dans le monde entier, explique Lee Chang-dong, les gens de toutes nationalités, de toutes religions et de toutes classes sociales sont en colères pour des raisons différentes. La colère des jeunes coréens est pour lui l’un des problèmes les plus urgents. Leur situation, ajoute-t-il, rappelle exactement le personnage de la nouvelle de Murakami qui se sent complètement impuissant face à un homme dont la véritable identité est auréolée de mystère.

Mais si l’on en croit le cinéaste cette colère est également contenue dans l’autre référence du film, soit une nouvelle de l’Américain William Faulkner cette fois. Intitulée Burning, elle raconte elle aussi l’histoire d’un homme en colère à l’égard de sa propre vie et du monde.  Deux écrivains, deux nouvelles, deux univers éloignés et au final un film porté par le regard singulier Lee Chang-dong.

En bois chez Murakami comme chez Faulkner, la grange du film Burning est devenue une serre en plastique, transparente mais couverte de tâches, plus courante en Corée. L’image d’un homme regardant fixement à travers l’intérieur d’une serre est apparue dès le premier jour de l’écriture du scénario selon ses deux auteurs. Et pour eux, certains secrets du film se trouvent juste là, dans cet espace vide, en apparence du moins, de l’autre côté de cette vitre en plastique.

De fait, comme on l’a vu, le film est parcouru de ces objets et de ces êtres qui transcendent les idées et les notions établies : qui est Ben finalement ? Et ce chat dont on prend tellement soin existe-t-il vraiment ? Et l’histoire que raconte Haemi sur le puits est-elle exacte ? Peut-on conclure que quelque chose n’existe pas simplement parce qu’on ne le voit pas ? semble nous dire le malicieux Lee Chang-dong tout au long de son film en forme de labyrinthe.

Pierre Rissient, cinéphile exigeant, formait le vœu suivant peu avant sa mort : « L ee Chang-dong est l’un des trop rares cinéastes humanistes, sans que son œuvre ne soit pour autant alourdie de messages. Aussi je me surprends à rêver que Burning préfigure la réunification d’une seule Corée, lui restituant enfin sa culture ancestrale. » Ainsi soit-il aurait-on envie d’ajouter.

Effet de serre et poésie ardente

Louons, en guise de préambule, les mérites d'un cinéma coréen qui excelle là où généralement nous sommes à la peine, à savoir porter un regard introspectif sur son propre pays, évoquer subtilement une histoire récente dont les braises n'ont pas encore finie de se consumer. ...

Lire la suite
8
Kalopani

Fire Walk with Me

Quand il se lève à l’aube pour aller courir, le cosmos azuré diffère des tendres teintes céruléennes qu’il prendra par la suite. Cette frontière infime entre la nuit et le jour est une offrande qui n’appartient qu’à lui, héritant de l’accalmie alentour et de ...

Lire la suite
10
Clara_Gamegie

Antalgie de la lumière

On mesure, au visionnage de Burning, le chemin parcouru par Lee Chang-Dong dans sa filmographie, et la maturité assez splendide dont il fait preuve dans ce nouvel opus. Adaptant une nouvelle de Murakami, le cinéaste poursuit quelques obsessions qui sont les siennes (le deuil, ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Two Lovers

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RETOUR À MONTAUK

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film The Immigrant

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOST IN TRANSLATION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés