TWO JAKES

1980
132 mn
Ce film n’est plus disponible

1980
132 mn
Parce que cette suite du Chinatown de Roman Polanski se déroule 11 ans après le premier épisode
Le détective privé Jake Gittes s'est fait une spécialité des affaires d'adultère. Il est engagé par Jake Berman, qui lui demande de surprendre sa femme et son amant en flagrant délit d'adultère. C'est alors que Berman tue l'amant de sa femme. Gittes découvre que la victime était l'associé de Berman....
Ce film n’est plus disponible
Policier / Suspense
Etats-Unis
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Un certain Jake Berman, cocu de son état, vient embaucher le détective privé Jake Gittes, c’est pour cela qu’il y a deux Jakes, pour l’aider à confondre sa femme adultère. Mais quand le détective intervient, c’est pour voir son client descendre l’amant de sa femme. Dont il ne tardera pas à découvrir qu’il est aussi l’associé de Berman dans des affaires immobilières pas très nettes. Notre homme a le sentiment de s’être fait manipuler. Et nous d’entrer de plain-pied dans un film noir de la meilleure eau.

Ce n’est pas la première fois que l’on croise Jack Nicholson dans la peau de Gittes. Et pour cause, Two Jakes n’est autre que le second volet d’une série potentielle dont le premier, Chinatown, avait cassé la baraque. Il est vrai qu’il était signé Roman Polanski, qui s’attaquait au genre sans rien renier de ses obsessions personnelles, un rien misanthropes et paranoïaques. Datant de 1974, soit seize ans plus tôt, ce grand film avait également marqué la fin de la carrière américaine du signataire de Rosemary’s baby, qui reste encore aujourd’hui poursuivi par la justice de l’Oncle Sam pour raison de conduite "inappropriée".

Two Jakes se déroule en 1948, soit onze ans après Chinatown. Autant dire un siècle, puisqu’entre temps la guerre a changé la donne et bouleversé les mentalités. Pour autant on retrouve le même terrain où l’avidité, la convoitise et la violence se donnent la main en une ronde mortifère. Les deux films ont évidemment en commun le personnage de Gittes, et de son interprète, Jack Nicholson. Plus quelques personnages secondaires. Mais l’absence de Faye Dunaway, qui irradiait le premier volet, se fait évidemment sentir…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ADIEU MA JOLIE (C'est un film relativement récent qui assume pleinement la nostalgie pour le film noir tel qu'il a vu le jour après-guerre) ou encore LE PARRAIN 2 (C'est aussi le second volet d'une série...).