WADJDA

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que le film est le premier officiellement produit par l'Arabie Saoudite
Drame - 2013 - Arabie Saoudite - 93 MIN - VM - HD - Tous publics

Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad et ne rêve que d’une chose : s’acheter un vélo, même si, au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes. Déterminée à trouver l’argent qui lui permettra de s'offrir sa bicyclette, Wadjda décide alors de participer au concours de récitation coranique organisé par son école, avec pour la gagnante, la somme tant désirée...

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Mathilde Lorit
Mathilde Lorit
CHRONIQUEUR

La simple existence de Wadjda est en soi un événement puisqu’il s’agit du premier film réalisé en Arabie saoudite, qui plus est par une femme ! Il n’existe d’ailleurs aucune salle de cinéma officielle dans le Royaume, et c’est donc chez elle, à la télévision et sous l’impulsion de son père, que la réalisatrice Haifaa Al-Mansour a découvert le 7ème Art, entre films de Bruce Lee, drames bollywoodiens et blockbusters américains.

A travers la vitalité de Wadjda, une jeune héroïne bien décidée à s’offrir un vélo dans un pays qui interdit l’usage de la bicyclette aux filles, la réalisatrice montre son pays de l’intérieur et se concentre plus particulièrement sur les conditions de vie des femmes.

Il a été d’autant plus difficile pour elle de trouver une petite fille dont les parents acceptent ce tournage qu’elle tenait absolument à travailler avec des acteurs saoudiens. Son choix s’est finalement porté sur Waad Mohammed, âgée de douze ans, qui avait déjà participé à quelques pièces de théâtre. "Toutes les filles que nous avions vues avant elle n’avaient pas ce truc en plus", raconte Haifaa Al-Mansour. " Elles étaient trop douces, pas assez effrontées. Et soudain Waad est apparue, avec ses écouteurs sur les oreilles, portant un jean et des tatouages sur les mains". Sans oublier les fameuses Converse qui la démarquent immédiatement de ses camarades dans le film.

Présenté au festival de Venise, Wadjda a remporté le Prix de la critique internationale avant de réunir plus de 150 000 spectateurs français. Un joli succès pour ce film très touchant. 

FILMOTV vous recommande

Pas si éloigné

Contexte

Il s'agit du documentaire tourné par Haifaa Al-Mansour sur le quotidien des femmes dans son village natal.

Haifaa Al-Mansour

Le film de Vittorio de Sica fait partie des références revendiquées par la réalisatrice de Wadjda.

THE IMPERIALISTS ARE STILL ALIVE!

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité