Bande Annonce de ASYLUMDécouvrez la bande Annonce de ASYLUM sur FilmoTVhttp://
Roy Ward Baker
Britt EklandCharlotte RamplingPatrick MageePeter CushingRobert PowellBarbara ParkinsBarry MorseHerbert Lom

ASYLUM

85 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Roy Ward Baker.

Casting : Britt Ekland, Charlotte Rampling, Patrick Magee, Peter Cushing, Robert Powell, Barbara Parkins, Barry Morse. Herbert Lom

Synopsis : Convoqué pour un entretien à l'asile de Dunsmoor où il brigue un poste de psychiatre, le docteur Martin se soumet à une curieuse épreuve concoctée par le docteur Rutherford : il doit identifier, parmi quatre malades, l'associé devenu fou de son interlocuteur. Bonnie est la première patiente qu'il ausculte...

Scénario : Robert Bloch.
Musique : Douglas Gamley.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Fantastique / Horreur, de moins de 90 minutes, Hôpitaux.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

C’est étrange comme le mot « asile » a été détourné de son sens premier dans le langage courant. « Trouver un asile », cela signifie réussir à se mettre à l’abri, des intempéries comme des fracas du monde. Or quand on utilise « asile » en lui associant la notion d’aliénation, les choses deviennent toutes autres. Inquiétantes. Dangereuses. Mortelles même…

C’est en tout cas valable dans le film qui va suivre, où le bon Docteur Martin, psychiatre à la recherche d’un nouveau poste, à la mauvaise idée de pousser les grilles de Dunsmoor, un établissement assez dingue, dans tous les sens du terme ! Pour être embauché, il doit identifier parmi quatre patients bien dérangés, celui ou celle qui occupait avant lui l’emploi auquel il postule…

Ce film à sketches est évidemment le prétexte à une série de mésaventures horrifiques qui vont convoquer devant vos yeux des thématiques récurrentes de ces films phares des années 70 comme le démembrement, la possession ou l’enfermement…

Si vous avez passé comme je le pense une bonne partie de la diffusion de ce film une main voire les deux devant les yeux, vous avez peut-être raté certains visages connus qui en émaillent le générique… C’est le cas de Patrick McGee, (également aperçu dans Orange mécanique ou Barry Lyndon de Stanley Kubrick), mais aussi de Charlotte Rampling que je ne vous ferai pas l’injure de présenter…

A l’affiche également de Asylum on retrouve Peter Cushing, pilier du cinéma d’épouvante du milieu des années 50 à la fin des années 70. Ce comédien au physique de sympathique pharmacien de sous-préfecture est devenu au fil du temps l’incarnations de l’être humain confronté aux forces du Mal et autres créatures surnaturelles. Quitte à parler d’étrange, autant souligner le parcours pour le moins bizarre de Peter Cushing. Né en Angleterre, formé au théâtre, il part tenter sa chance à Hollywood à la fin des années 30, on le voit aux côtés de Laurel et Hardy. Vite lassé de ne jouer que les doublures ou les seconds rôles, le jeune homme revient en Grande-Bretagne où il ne décroche pas mieux, avant que la chance ne lui sourie enfin ! Habitué des captations théâtrales diffusée par la BBC, sa silhouette et sa voix intéressent enfin les responsables de castings. Sa prestation en 1952 dans Moulin rouge de John Huston lui donne une autre visibilité et la mode soudaine pour le film d’horreur va faire le reste.

Frankenstein s’est échappé en 57 marque le début d’une série assez hallucinante de productions dans lesquelles Cushing se retrouvera face au Yéti dans Le redoutable homme des neiges, au plus célèbre des vampires dans Le cauchemar de Dracula, dans la redingote de Sherlock Holmes avec Le chien des Baskerville, en archéologue face à La malédiction des pharaons ou encore en shérif de Nottingham dans Le serment de Robin des Bois. Une de ses dernières apparitions notables restera en 1977 dans l’épisode IV de Star wars en Moff Tarkin, haut gradé impérial, responsable de l’Etoile de la Mort…

Une maison de fous

Asylum est un film d'épouvante à sketches réalisé par l'un des grands artisans du cinéma fantastique anglais. On y trouve une histoire d'infidélité macabre, une version gothique de pinocchio, une schizophrène (Charlotte Rampling toute jeune) inquiétante, et une myriade ...

Lire la suite
7
jeffrey beaumont

" Ten little nigger boys went out to dine, One choked his little self, and then there were nine. "

Un roman de gare à la sauce british servit dans un asile mystérieux... Le contexte est donné! Au travers de quelques histoires qui nous sont narrées, nous devons, avec le protagoniste, trouver "qui est le docteur B. Starr", l'ancien directeur devenu lui même fou. Avec les ...

Lire la suite
7
Hey_Blondin

Maison de fous!

Parfois rien de tel qu'un petit film d'horreur à sketches. L'avantage de ce genre de film, c'est que chaque idée est exploitée à sa juste valeur ; je veux dire par là qu'en traitant chacun des segments comme un film d'une heure, ça aurait probablement donné des films sympas ...

Lire la suite
7
Fatpooper
 
le contexte
A voir également
Affiche du film MANIPULATION

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BARRY LYNDON

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Hippocrate

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Bon rétablissement !

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film NEUILLY SA MÈRE, SA MÈRE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UNDER THE SILVER LAKE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DETECTIVE DEE : LA LÉGENDE DES ROIS CÉLESTES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés