AVOIR 20 ANS DANS LES AURèS

1972
97 mn
Parce qu’il n’y en a pas tant que ça, des films français sur la guerre d’Algérie, surtout dans les années 70.
Ce film n’est plus disponible
Avril 1961, dans les montagnes des Aurès. Le lieutenant Perrin, qui fait l'Indochine, a pris la tête d'un commando de chasse d'une douzaine d'appelés originaires de Bretagne, réfractaires à la guerre. Lors d'un violent accrochage un soldat est abattu et maquisard algérien fait prisonnier. Robert, un instituteur dans le civil, est sévèrement blessé à la jambe. Le commando s'immobilise...
Ce film n’est plus disponible
Politique / Histoire
France
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Quand Avoir vingt ans dans les Aurès est présenté à Cannes en mai 1972, bien rares sont les films sur la guerre d’Algérie. Le cinéma français n’évoque quasiment pas cette guerre sans nom, terminée à peine dix ans plus tôt, et avec ce brûlot René Vautier crée l’événement. Sa chronique retrace sept jours de la vie d’un commando d’antimilitaristes sous les ordres d’un officier de carrière et montre comment la violence guerrière transforme des pacifistes en machines à tuer. Ce n’est pas la première fois que le cinéaste fait œuvre de dénonciation. Militant dans l’âme, il a mis très tôt sa caméra au service de combats sociaux et politiques et il s’est notamment engagé dans la lutte anti-colonialiste en filmant aux côtés des maquisards algériens.

A l’origine du film, une question qui a taraudé  le réalisateur pendant des années : « Comment peut-on mettre des jeunes en situation de se conduire en criminels de guerre ? ». D’où une longue enquête qu’il a menée auprès de quelque 600 d’appelés ou rappelés de la guerre d’Algérie. à partir de leurs témoignages, il a ensuite élaboré cette fiction d’une exactitude documentaire. Un texte en préambule précise même : « La véracité de chaque scène de ce film peut être certifiée par un minimum de cinq témoins ».

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver RAS ou encore LA GUERRE SANS NOM .