Bande Annonce de DELIRIOUSDécouvrez la bande Annonce de DELIRIOUS sur FilmoTVhttp://
Tom Dicillo
Alison LohmanCallie ThorneGina GershonMichael PittSteve BuscemiCinqué LeeDavid WainElvis CostelloKevin CorriganMel GorhamPeter AppelRichard Short

DELIRIOUS

103 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Tom Dicillo.

Casting : Alison Lohman, Callie Thorne, Gina Gershon, Michael Pitt, Steve Buscemi, Cinqué Lee, David Wain, Elvis Costello, Kevin Corrigan, Mel Gorham, Peter Appel. Richard Short

Synopsis : Les Galantine se considère comme un photographe professionnel, pas comme un paparazzi. Il passe ses journées à traquer les stars en espérant réaliser le cliché qui le rendra riche. Un jour, il croise Toby, un jeune homme désargenté. Les accepte de le loger puis consent à le prendre comme assistant...

Scénario : Tom Dicillo.
Musique : Anton Sanko.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédies new-yorkaises, Paparazzis, SDF, Célébrités, Embrouilles.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Le sixième long métrage de Tom Dicillo débute par une séquence intense étonnamment fluide. On y suit un homme, jeune, beau en mode survie. Il dort dans une benne à ordures, se fait piquer ses pompes dans le métro, se nourrit dans les poubelles de New York. Au hasard de sa dérive, il tombe sur une troupe de paparazzi qui tente de photographier K’Harma, la jeune chanteuse à la mode du moment. Toby y rencontre Les Galantine, un photographe prétentieux et has been.

Pique assiette, second couteau et donneur de leçon, Les Galantine rêve de réaliser la photo qui fera le tour du monde. En attendant, il traque les starlettes dans de boîtes de nuit et piège les acteurs à la sortie des cliniques esthétiques… pour la presse people.

Toby est tellement dans la galère qu’en échange d’un endroit où dormir, il propose à Les de devenir son assistant. Son larbin plutôt. Toby a pourtant une vraie ambition : celle de devenir comédien. Et contrairement à Les, il n’est pas revenu de tout. Et surtout pas de l’amour.

Dernière des six fictions que Tom Dicillo a réalisée pour le cinéma, avant de se reconvertir dans le documentaire et les séries TV, Delirious est comme les autres empreintes de l’air du temps. Dans le même style parodique que Ça tourne à Manhattan, le long métrage qui l’a fait connaître dix ans plus tôt, Tom Ducillo étrille ici la course à la célébrité typique du début des années 2000. Le film tellement bien ancré dans son époque est doublement primé aux Festival de San Sebastian et de Valenciennes et présenté à Sundance. Et cela, même si son réalisateur emblématique du cinéma indépendant américain a dû attendre quatre ans pour financer son projet.

À l’époque du film, tout était bon pour devenir connu. Et les selfies n’existaient pas encore ! Les célébrités et les photographes se livraient à un étrange et épuisant jeu du chat et de la souris. Pour mieux le montrer, Tom Dicillo s’est appuyé sur un scénario fort bien pensé et sur des amis célèbres : l’acteur Steve Buscemi déjà à l’affiche de trois de ses films précédents et surtout le chanteur Elvis Costello qui s’est joyeusement livré au jeu. À l’époque, sa musique était tellement à la mode – son look aussi- que c’est lui qui compose et chante la chanson du générique de fin.

Toby est interprété par une vedette du moment, Michael Pitts, sorte de petit frère grunge de Brad Pitt. Comédien depuis l’enfance, il a joué sous la direction Bernardo Bertolucci, Barbet Schroeder… avant d’interpréter Kurt Cobain, dans Last days de Gus van Sant. K’Harma, la starlette à la mode que joue Alison Lohman, elle aussi en pleine ascension, est visiblement inspiré de Britney Spears, avant ses frasques. Une époque révolue décrite avec pertinence et précision mais dont le film parvient à s’affranchir grâce aux sentiments et la psychologie des personnages, pour le coup éternel : la jalousie, la rancoeur, le désir de plaire à ses parents, la solitude de l’échec... et bien sûr, le fait de tomber amoureux. 

Loin d'être délirant comme pourrait le laisser entendre son titre, Delirious n'a rien de la comédie grasse. Il dépeint avec douceur et amertume deux univers antagonistes : celui de deux modestes photographes en galère et celui des célébrités qu'ils rêvent d'atteindre et ...

Lire la suite
7
Tinou

DiCillo - Buscemi : deuxième

Douze ans après le cultissime "Ça tourne à Manhattan", Tom DiCillo revient cette fois écorcher (gentiment) le milieu des stars et ce(ux) qui les entourent. La première partie est excellente, savoureux mélange de situations étonnantes et de répliques savoureuses, ponctué ...

Lire la suite
7
Caine78

Le réalisateur de ça tourne à Manhattan nous a fait un ptit film indépendant bien gentillet. Même si on sent une certaine naïveté, j'ai trouvé ce film plutôt bon. On ressent le fossé qu'il y a entre le star system et la vie ordinaire, c'est deux vies différentes qui ...

Lire la suite
7
amijok
 
le contexte
A voir également
Affiche du film DEMONLOVER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UNE HISTOIRE DE FAMILLE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film THE CANYONS

à partir de

8.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DENIS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés