DJANGO

1966
90 mn
Parce que le nom du personnage renvoie à Django Rheinhardt bien sûr
Ce film n’est plus disponible
Un village presque oublé à la frontière entre les Etats Unis et le Mexique, zone de non-droit revendiquée par deux bandes militaires aussi déterminées qu'ennemies. Surgi du désert tout proche, un étrange cavalier s'en vient bousculer l'ordre violent des lieux. Qui est ce Django ? Que veut-il ? Et pourquoi trimballe-t-il ce cercueil derrière lui ?
Ce film n’est plus disponible
Guerre / Western
Italie|Espagne
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo
Quelque part au Mexique à la fin du 19e siècle…Face à vous, un village fantôme, peuplé d’ombres et de baraques branlantes…Des saloons et une maison close…Attention, deux bandes rivales hantent les lieux : les sudistes confédérés du major Jackson et les militaires locaux emmenés par le général Rodriguez. En jeu : le contrôle de cette minuscule partie du désert…Un arbitre : Django, despérado solitaire qui traîne derrière lui un cercueil et bien des secrets.
En 1966, le western de Sergio Corbucci sonne comme une décharge de colt au milieu du grand canyon ! Son film, à la fois crépusculaire, violent et sexy est le parfait chaînon manquant entre le mythe de l’Ouest selon Sergio Leone et les séries B du genre, tournées à la chaîne en Italie et en Espagne. Vous allez y retrouver un des acteurs emblématiques de cette époque et de ce style de films : Franco Nero.
Avec lui et tous ceux qui rôdent dans la poussière de ce Far-West, replongeons dans l’âge d’or du fameux western spaghetti : croyez-moi, vous allez vous régaler !

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE BON LA BRUTE ET LE TRUAND (Corbucci comme Leone avaient l'amour du western, de la violence et des grands espaces. Ils aimaient y ajouter des hommes sans foi ni loi, intéressés par la vengeance et l'argent...) ou encore LE MERCENAIRE (Sergio Corbucci a situé la quasi totalité de son oeuvre dans cette période troublée de la guerre de Sécession aux Etats Unis, près de la frontière avec le Mexique. Il y croise toujours la route de cow-boys solitaires hantés malgré eux par l'idée de vengeance...).