Bande Annonce de DjangoDécouvrez la bande Annonce de Django sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4185/fond/4185_w_500.jpg
Sergio Corbucci
Ángel ÁlvarezEduardo FajardoFranco NeroJosé BódaloLoredana NusciakErik SchippersGino PerniceJosé CanalejasLuciano RossiRafael AlbaicínSilvana BacciSimón Arriaga

Django

90 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Sergio Corbucci.

Casting : Ángel Álvarez, Eduardo Fajardo, Franco Nero, José Bódalo, Loredana Nusciak, Erik Schippers, Gino Pernice, José Canalejas, Luciano Rossi, Rafael Albaicín, Silvana Bacci. Simón Arriaga

Synopsis : Un village presque oublé à la frontière entre les Etats Unis et le Mexique, zone de non-droit revendiquée par deux bandes militaires aussi déterminées qu'ennemies. Surgi du désert tout proche, un étrange cavalier s'en vient bousculer l'ordre violent des lieux. Qui est ce Django ? Que veut-il ? Et pourquoi trimballe-t-il ce cercueil derrière lui ?

Scénario : Bruno Corbucci, Franco Rossetti, José Gutiérrez Maesso, Piero Vivarelli, Sergio Corbucci.
Musique : Luis Bacalov.
Pays : Espagne | Italie

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Quelque part au Mexique à la fin du 19e siècle…Face à vous, un village fantôme, peuplé d’ombres et de baraques branlantes…Des saloons et une maison close…Attention, deux bandes rivales hantent les lieux : les sudistes confédérés du major Jackson et les militaires locaux emmenés par le général Rodriguez. En jeu : le contrôle de cette minuscule partie du désert…Un arbitre : Django, despérado solitaire qui traîne derrière lui un cercueil et bien des secrets.
En 1966, le western de Sergio Corbucci sonne comme une décharge de colt au milieu du grand canyon ! Son film, à la fois crépusculaire, violent et sexy est le parfait chaînon manquant entre le mythe de l’Ouest selon Sergio Leone et les séries B du genre, tournées à la chaîne en Italie et en Espagne. Vous allez y retrouver un des acteurs emblématiques de cette époque et de ce style de films : Franco Nero.
Avec lui et tous ceux qui rôdent dans la poussière de ce Far-West, replongeons dans l’âge d’or du fameux western spaghetti : croyez-moi, vous allez vous régaler !
Dans la famille western, si vous jouez la carte Sergio, vous risquez de vous retrouver avec deux atouts maîtres : Leone et Corbucci ! Le premier est la référence absolue en la matière, grâce à des classiques comme Le bon, la brute et le truand, Il était une fois dans l’Ouest ou Pour une poignée de Dollars. Le second est plus qu’un fils spirituel : c’est un élève appliqué, conscient du talent de son maître et qui a prouvé sa capacité à apposer sa propre patte sur les marques de son compagnon d’armes et contemporain.
Il y a bien entendu le film que vous venez de voir, mais je pourrais également citer Le grand silence, Le mercenaire ou Le spécialiste, autant de pièces maîtresse d’une œuvre régulièrement moquée par les puristes mais plébiscitée par le public populaire des années 60. Et puisque nous sommes dans cette famille western, vous pouvez aussi demander la carte Django mais là, c’est carrément un jeu complet qui va s’abattre devant vos yeux ! Ce Django de 1966 n’a été que le premier d’une très longue lignée. Tiens, au hasard :  Quelques dollars pour Django, Django le taciturne, Poker d’as pour Django, Django prépare ton cercueil, j’en passe et des moins bons comme A genoux Django sans oublier l’inoubliable Avec Django ça va saigner ! Plus qu’une marque, c’est un véritable mythe fondateur du film de cow-boy auquel nous avons à faire.
Pas étonnant que Quentin Tarantino ait tenu à le ressusciter dans son Django Unchained en 2013. Le réalisateur américain, (dévoreur de films depuis sa jeunesse passée dans un vidéo-club), a vu, revu et encore revu tous ce que le 7e art pouvait lui mettre devant les yeux, du chef d’œuvre au nanar ! Son Django à lui a beau être un esclave Noir devenu chasseur de primes, il conserve le moteur principal du personnage, quels que soient les époques ou les films dans lesquels il a évolué : son désir de vengeance… Clin d’œil et hommage de Tarantino à Corbucci, passerelle entre 2013 et 1966 : l’apparition de Franco Nero au générique des deux films…

Django, have you never loved again?

C'est sur une musique de Luis Bacalov racontant l'histoire du héros et un plan caméra vibrant que s'ouvre Django. On y voit un homme de dos, aux vêtements sales, traînant dans la boue un cercueil, pendant trois minutes. Dix minutes plus tard, une femme s'est déjà fait fouetter ...

Lire la suite
8
Saccharum

Dark Eastwood

Ah la vache, ça reste du bon Bis mais ça fait mal quand même... J'ai pourtant redécouvert avec une nostalgie émue Django traîner son cercueil dans la boue de la bourgade morte mais à mesure que ça avance, la beauté baroque du souvenir resplendissant fait vite place au ...

Lire la suite
8
drélium

Badass Django

Avant la sortie de Django Unchained, je m'étais dit "Tiens, et si je voyais le fameux Django de Corbucci avant?". Juste histoire de me la raconter en disant très fièrement que j'ai capté toutes les références que Tarantino a joyeusement disséminées tout au long de son nouveau ...

Lire la suite
7
Moorhuhn
 
le contexte
  • Egalement interprété par
  • Pas si éloigné
    Sergio Corbucci a situé la quasi totalité de son oeuvre dans cette période troublée de la guerre de Sécession aux Etats Unis, près de la frontière avec le Mexique. Il y croise toujours la route de cow-boys solitaires hantés malgré eux par l'idée de vengeance...
  • Egalement realisé par
    Sergio Corbucci
  • Dans le même genre
    Corbucci comme Leone avaient l'amour du western, de la violence et des grands espaces. Ils aimaient y ajouter des hommes sans foi ni loi, intéressés par la vengeance et l'argent...
A voir également
Affiche du film Tristana

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film O  Cangaçeiro

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pair et impair

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Le gendarme de Saint-Tropez

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film ALIBI.COM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOVING

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES

à partir de

4.99
 
Affiche du film ARSENAL

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pulp Fiction

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Quelques messieurs trop tranquilles

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés