DOUZE HEURES D'HORLOGE

Bientôt disponible
Parce que le film confronte Lino Ventura et Laurent Terzieff, pourtant a priori peu compatibles
Policier / Suspense - 1959 - Allemagne | France - 105 MIN - Tous publics
Trois hommes s'évadent de prison. Il leur reste douze heure pour récolter de l'argent et préparer leur fuite vers l'étranger. Mais un des criminels tombe amoureux de la maitresse d'un de ses compagnons.
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Albert, Serge et Kopetzky s’évadent d’une prison et se préparent à quitter le pays par la mer. Il leur reste douze heures pour s’organiser.

Kopetzky blessé durant l’évasion, c’est Albert qui se rend chez César, un spécialiste des faux papiers. Sur la route, il rencontre Armand, un gendarme en permission qui, ignorant qu’il parle à un criminel, lui raconte ses peines de cœurs.

Serge, lui, a pour mission de ramener Eva, la maitresse de Kopetzky, qui possède les 300 000 francs nécessaires à leur fuite. Mais Serge tombe amoureux de la jeune femme, qui en plus a perdu l’argent.

Réalisé par

5.1 / 10
Le contexte

Lino Ventura

Lino Ventura joue une nouvelle fois les criminels en fuite. L'évasion du début est superbe, le reste du film aussi.

Géza Von Radványi

Parce que cet ultime film de Jacques Becker nous raconte par le menu l'évasion de quatre prisonniers dont on se demande jusqu'au bout s'il verront le jour.

CADAVRES EXQUIS