Bande Annonce de IMAGINE JOHN LENNONDécouvrez la bande Annonce de IMAGINE JOHN LENNON sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7593/fond/7593_w_500.jpg
Andrew Solt
Cynthia LennonDavid BowieJohn LennonJulian LennonYoko OnoAndy WarholEliott MinzJack PalanceMay PangSean LennonAlan WhiteAllan WilliamsGeorge Martin

IMAGINE JOHN LENNON

102 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Andrew Solt.

Casting : Cynthia Lennon, David Bowie, John Lennon, Julian Lennon, Yoko Ono, Andy Warhol, Eliott Minz, Jack Palance, May Pang, Sean Lennon, Alan White, Allan Williams. George Martin

Synopsis : Une plongée dans la vie publique et privée de John Lennon à partir de multiples documents et images d'archives : interviews pour la radio et la télévision, reportages et films amateurs réalisés par Yoko Ono, entre autres.

Scénario : Andrew Solt, Sam Egan.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Documentaire.

Film pas encore disponible

Imagine John Lennon est un documentaire réalisé en 1988 par Andrew Solt. A partir d’un très grand nombre d’archives dont certaines inédites ou rares, il s’agit d’une véritable plongée dans la vie publique et la vie privée du chanteur et auteur-compositeur. Andrew Solt disposait à la base d’un ensemble de plus de 200 heures d’images provenant à la fois de cassettes vidéos, d’entretiens pour des radios et des télévisions ainsi que les films d’amateur réalisés par Yoko Ono, l’épouse et la complice musicale de John Lennon. C’est cet ensemble documentaire qui fait évidemment le prix et l’intérêt du film d’Andrew Solt.

Huit ans après la mort tragique du plus célèbre et du plus controversé des Beatles, ce documentaire revient notamment sur la création de cette chanson qui a fait le tour du monde et qui lui donne son titre. C’est en juillet 1971 que Lennon enregistre cette chanson dans le somptueux manoir qu’il vient d’acheter avec sa seconde épouse Yoko Ono qu’il vient alors d’acheter dans les environs de Londres. Mais c’est d’abord l’histoire de ce garçon de Liverpool qui finira assassiné à New York à l’âge de 40 ans. 

Le documentaire fait ainsi revivre sous nos yeux cette "beatlemania" qui déferla sur le monde dans les années 60 avec ses cortèges de fans en délire, son ironie mordante, son insolence et son incroyable talent musical.  Mais quand le groupe éclate, Lennon forme avec Yoko Ono un couple fusionnel. La star devient alors l’apôtre de la non-violence tout en défrayant la chronique avec des scandales à répétition où se mêlent drogue, sexe, pacifisme et contestation. Lennon casse son image auprès de son public mais c’est pour mieux renaître sous les traits d’un tranquille père de famille. Telles sont quelques unes des facettes explorées par ce documentaire dont le montage final a reçu l’accord de la veuve de Lennon

L’histoire des Beatles au cinéma est loin de se résumer au seul documentaire d’Andrew Solt, bien au contraire. Très vite, les quatre garçons de Liverpool ont frayé avec le septième Art. Leur aventure commune a commencé en 1964 quand Richard Lester avec son film Quatre garçons dans le vent montre vingt-quatre heures de la vie du groupe en tournée en Angleterre. Tourné en  noir et blanc, dans un style très proche du "free cinema" avec montage serré, caméra à l’épaule et autres scènes de rue, il déploie un humour pour le moins décapant et se joue des apparences avec brio. Nommé aux Oscars pour la meilleure musique de film, le film est coiffé au poteau par My fair lady.

Quatre années plus tard, les Beatles reviennent sur grand écran avec un autre objet cinématographique singulier. C’est le succès phénoménal de leur huitième album, Sergent Pepper qui fut à l’origine de ce long métrage d’animation intitulé Le Sous-Marin jaune. Il s’agit de transposer en images dessinées la révolution incarnée par les Beatles dans la pop music. Le film reprend ainsi les chansons de l’album dans une sorte de fable fantastique dont les Beatles sont les héros. Images psychédéliques et innovations visuelles et techniques dans le cinéma d’animation achèvent de faire du film un véritable phénomène.

Deux ans plus tard, nouvelle incursion cinématographique du groupe avec le documentaire Let it be… réalisé par Michael Lindsay-Hogg qui remporte le premier Oscar attribué à la "meilleure musique de film original avec chansons". Cette fois le film a essentiellement une valeur historique : à l’origine, il devait montrer l’élaboration du nouvel album mais c’est l'époque où le groupe commence à se disloquer. Le documentaire devient malgré lui le reflet et le récit des différents événements qui ont conduit à l’éclatement des Beatles. Comme si le cinéma avait décidé de suivre les Beatles dans leur triomphe autant que dans leur chute.

le contexte
A voir également
Affiche du film THE BEATLES: EIGHT DAYS A WEEK

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PRESTIGE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés