Bande Annonce de INDIA SONGDécouvrez la bande Annonce de INDIA SONG sur FilmoTVhttp://
Marguerite Duras
Claude JuanClaude MannDelphine SeyrigDidier FlamandMathieu CarrièreMichael LonsdaleVernon Dobtcheff

INDIA SONG

114 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Marguerite Duras.

Casting : Claude Juan, Claude Mann, Delphine Seyrig, Didier Flamand, Mathieu Carrière, Michael Lonsdale. Vernon Dobtcheff

Synopsis : A Calcutta, en 1937. Anne-Marie Stretter, épouse de l'ambassadeur de France, entretient une relation amoureuse avec Michael Richardson. Un soir, au cours d'une réception donnée à l'ambassade, elle rencontre le vice-consul de France à Lahore, qui lui déclare sa flamme devant les convives scandalisée...

Scénario : Marguerite Duras.
Musique : Carlos D'Alessio.
Pays : France
Tags : Aventure / Action, L'inde vue par des réalisateurs étrangers, Stéphane Tchalgadjieff.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

En 1973, la romancière Marguerite Duras publiait un livre intitulé India Song avec la mention "texte, théâtre, film", explicitant dès l’origine la dimension plurielle de sa création littéraire. De fait, deux ans plus tard, l’histoire d’amour qu’on y raconte  prend la forme d’un film de cinéma où l’on retrouve également des ambiances et des caractères déjà présents dans des textes antérieurs comme Le Ravissement de Lol V. Stein ou bien encore Le Vice-Consul.

Cependant, India Song n’est pas, loin s’en faut la première incursion de Marguerite Duras dans l’univers cinématographique. C’est en 1967 qu’elle a réalisé son premier long métrage, La Musica, aux côtés de Paul Seban. Puis, elle tournera, seule cette fois, plusieurs films de 1969 à 1974 : Détruire dit-elle, Jaune le soleil, Nathalie Granger et La Femme du Gange. Un an seulement sépare ce dernier film de la sortie de India Song. Au total, l’œuvre cinématographique de Marguerite Duras compte dix-neuf films dont le dernier intitulé Les Enfants fut tourné en 1985.

Pour India Song, elle fait appel à deux comédiens qui font déjà partie de son univers artistique : Delphine Seyrig et Michael Lonsdale incarnent avec leurs voix inimitables la femme de l’ambassadeur et le vice-consul réunis le temps d’une soirée à l’ambassade de France à Calcutta. Dès sa première présentation au Festival de Cannes en 1975, le film fait sensation et divise profondément ses spectateurs. A vous de juger, maintenant.

De toute évidence, Marguerite Duras avec India Song a voulu plus que jamais déconstruire le langage cinématographique traditionnel.  Sensible dans ses écrits à la musicalité du langage, elle transpose ce tropisme dans son film. Certes, on entend les voix des comédiens mais elles émanent d’un ailleurs, leurs lèvres restant hermétiquement closes. La primauté que prend en général l’image sur le son est ici abolie au profit d’une égalité de traitement. Les images et les sons existent alors par eux-mêmes, se libérant pour les uns de la linéarité habituelle et pour les autres de la narration traditionnelle.

C’est l’acteur Michael Lonsdale qui a raconté la naissance de cette forme sonore déconcertante : "Le Premier jour de tournage, c’était la scène du bal. Marguerite envoie la musique et nous demande de dire notre texte. L’ingénieur du son lui explique alors que ce n’est pas possible, qu’il faut choisir entre l’un ou l’autre. Elle ne connaissait rien au mixage. Alors, elle dit : "Très bien, on enregistre la musique et ils se taisent". C’est comme cela que le film est entièrement en voix off."

Au centre du film il y a d’ailleurs une partition écrite par le musicien argentin Carlos d’Alessio. Une musique récurrente, envoûtante et qui, selon Duras, "donne envie d’aimer".  Et la romancière d’expliquer le choix de cette musique qui fait partie intégrante du film : "Moi j’ai fait les images et les paroles en raison du blanc que je lui laissais pour sa musique à lui. Je lui ai expliqué que le film se passait dans un pays qui nous ait inconnu et que nous devions tout inventer."

Je suis snob.

Je dois être très snob car en plus d'avoir apprécié, j'ai même étudié ce film dans le cadre d'un cours. Cependant je comprend très bien ton avis, et je suis d'accord avec toi ce n'est pas film, ce n'est pas du cinéma (enfin, à considérer que quelqu'un sache ce que ...

Lire la suite
9
billyjean

Un film attrape-musicologue comme on en fait peu. L'enfant d'un ménage diabolique entre les « Vexations » d'Erik Satie, les quatuors de Scelsi, et la sequenza vocale de Berio. La musicalité des dialogues tient de la magie. J'ai l'impression d'être en face d'un film réalisé ...

Lire la suite
8
Adobarbu

Filmer l'absence

Des voix hésitent, se souviennent. Recomposent une histoire d’amour et de mort qui s’est passée aux Indes, il y a longtemps. Ne la ressuscitent jamais : India Song, ce n’est pas la sonate de Vinteuil. Comment exprimer au cinéma cette irréductible distance entre ces ...

Lire la suite
8
No_Hell
 
le contexte
A voir également
Affiche du film MUNICH
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UNE ANGLAISE ROMANTIQUE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BAXTER, VERA BAXTER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LES CHRONIQUES DE SPIDERWICK
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film READY PLAYER ONE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS LA BRUME

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GASTON LAGAFFE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE FORTRESS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARIE MADELEINE

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA MORT DE STALINE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés