Bande Annonce de L'AUBERGE ROUGEDécouvrez la bande Annonce de L'AUBERGE ROUGE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/847/fond/847_w_500.jpg
Gérard Krawczyk
Christian ClavierGérard JugnotJean-Baptiste MaunierJosiane BalaskoSylvie JolyAnne GirouardFrançois-Xavier DemaisonJean-Christophe BouvetLaurent GamelonUrbain CancelierChristian BujeauIgor SkreblinOlivier Saladin

L'AUBERGE ROUGE

91 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gérard Krawczyk.

Casting : Christian Clavier, Gérard Jugnot, Jean-Baptiste Maunier, Josiane Balasko, Sylvie Joly, Anne Girouard, François-Xavier Demaison, Jean-Christophe Bouvet, Laurent Gamelon, Urbain Cancelier, Christian Bujeau, Igor Skreblin. Olivier Saladin

Synopsis : A la fin du XIXe siècle, la sinistre auberge du Crouteux, perdue au milieu du massif des Pyrénées est tenue par Martin et Rose, un couple qui fait assassiner les voyageurs de passage par leur fils adoptif pour les détrousser. Par un soir d'orage, une diligence trouve refuse à l'auberge. parmi les passagers, le bon père Camus, en charge d'un adolescent qu'il doit conduire à un monastère dans la montagne. Croyante, Rose, qui se refuse à tuer un homme d'église, décide de son confesser à lui. Comment le père Camus va-t-il sauver ses compagnons de voyage sans trahir le secret de la confession ?

Scénario : Christian Clavier, Michel Delgado.
Musique : Alexandre Azaria.
Pays : France
Tags : En huis clos, Histoires dans l'histoire, Fantastique / Horreur, Comédies d'horreur.

à partir de

7.99
voir ce film

L'Auberge Rouge de Gérard Krawczyk est la troisième adaptation à l'écran du fait divers de l'auberge de Peyrebeille dans les années 1830, où, quoiqu'en disent la légende et les films, il n'y eut qu'un seul meurtre, celui d'un commerçant, ce qui valut la peine capitale au couple d'aubergistes et à leur domestique. C'est Jean Epstein, cinéaste de l'avant-garde des années 20, qui réalisa la première Auberge Rouge en 1923 d'après une nouvelle de Balzac qui s'était inspiré des faits. Mais c'est bien sûr la deuxième version, la comédie noire de Claude Autant-Lara en 1951 avec Fernandel, Julien Carette et Françoise Rosay qui reste dans toutes les mémoires. Ce remake par Krawczyk est à la fois infidèle et respectueux puisqu'il reprend les grandes lignes du film de 1951, la scène culte de la confession avec la grille à châtaignes, mais qu'il s'aère avec des séquences en extérieurs. Le réalisateur et son coscénariste Christian Clavier, qui joue aussi le rôle de l'aubergiste, ont accentué le côté farce en donnant aux seconds rôles des voyageurs, plus nombreux que chez Autant-Lara, des trognes qui évoquent les caricatures de Daumier. Ils ont tenu à ce que l'auberge soit un personnage à part entière. Le chef décorateur Jacques Bufnoir, qui a travaillé entre autres sur Palais Royal ! de Valérie Lemercier, a carrément opté pour une auberge ... rouge alors qu'elle était couleur craie chez Autant-Lara. Les murs ont été bâtis légèrement de biais pour alourdir le lieu, le rendre plus oppressant. Un lieu d'épouvante pour rire évidemment où le couple d'aubergistes Josiane Balasko-Christian Clavier et le curé Gérard Jugnot sont comme à guignol.

La comédie noire, voilà bien un genre délicat où l'humour et la mort sont étroitement liés. La France n'est pas spécialiste du genre et L'Auberge Rouge d'Autant-Lara en reste un des seuls grands exemples en dehors de Drôle de Drame de Marcel Carné avec le célèbre "Moi, j'ai dit Bizarre, comme c'est bizzare ", le duo opposant Michel Simon à Louis Jouvet et un tueur qui aime les moutons et tue des bouchers puisque les bouchers tuent les moutons ! Plus récemment, deux films hexagonaux peuvent se vanter d'avoir fait preuve d'un vrai humour assassin -au sens propre- : Delicatessen de Caro et Jeunet en 1991 et Buffet froid de Bertrand Blier, le drôle de drame des années 70 où un étrangleur, un éventreur et un flic abonné aux bavures échangent des dialogues aux petits oignons. Il faut le reconnaître :  avec sa dose nécessaire d'humour absurde et de non-sens, la comédie noire est une spécialité anglo-saxonne. Américaine avec par exemple Arsenic et vieilles dentelles de Frank Capra, mais surtout britannique. L'Angleterre nous a offert les trois chefs d'oeuvres en la matière : l'atomique Docteur Folamour de Stanley Kubrick en 1964, Noblesse oblige réalisé par Robert Hamer en 1949, où un arriviste trucide tous les membres de sa famille artisto et qui  permet à Alec Guinness d'interpréter à lui tout seul huit personnages dont une femme. Et Tueurs de dames d'Alexander Mackendrick en 1955 toujours avec Alec Guinness qui fit d'ailleurs l'objet d'un remake, Ladykillers, en 2004 par les frères Coen avec Tom Hanks dans le rôle principal. Il ne doit vraiment pas être aisé de réussir une grande comédie noire puisque, en France comme à Hollywood, on se contente de faire des remakes.
A voir également
Affiche du film LE RAID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GROSSE FATIGUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HÉROÏNES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 10 000

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés