LA CITE DU VICE

Bientôt disponible
Érotique - 1974 - Hong-Kong - Tous publics
Histoire 1 : Résidant en plein centre-ville dans un luxueux appartement, le célèbre chroniqueur Jim Fang (Michael Hui) a pris l'habitude d'observer à leur insu ses nombreux voisins et voisines, à l'aide d'une longue-vue, pour trouver la source d'inspiration de ses croustillants articles. Un soir, il reçoit le mystérieux appel téléphonique d'une jeune femme qui prétend l'observer au moment même où elle lui parle…
Histoire 2 : Le docteur Ng Sun-kin (Michael Hui), gynécologue réputé aux tarifs exorbitants, n'a pour clientes que de très riches femmes qui n'ont généralement rien à faire de leurs journées. Un jour, il fait la connaissance d'une nouvelle patiente, Yu Juanjuan (Pai Hsiao-man), qui se plaint d'avoir des maux de ventre. Plus les rendez-vous de la jeune femme deviennent fréquents, plus ses demandes de soins rapprochés deviennent intimes…
Histoire 3 : Une prostituée au fort tempérament (Hu Chin), réussi à pistonner son ami, Jiang Lang (Michael Hui), un joueur de mahjong endetté et aussi invétéré qu'elle, pour un job dans un hôtel de passe. Mais dès son premier soir de travail, il découvre avec surprises que des événements paranormaux ont lieux dans certaines chambres…

Réalisé par

Pas encore disponible
1MNavant
Frédéric Ambroisine
Frédéric Ambroisine
CHRONIQUEUR
Avec LA CITé DU VICE, l'auteur-réalisateur Li Han-hsiang (LE SEIGNEUR DE LA GUERRE) livre un film à sketches à l'humour salace, traitant de façon frontale certains vices de la société moderne tels que les jeux d'argent, le sexe et les arnaques. Enorme succès au box-office à Hong Kong en 1974, il s'agit du dernier des quatre films du cinéaste interprété par le roi de la comédie cantonaise, Michael Hui (MR BOO FAIT DE LA TéLéVISION), avant que ce dernier ne quitte la Shaw Brothers pour travailler en tant que comédien et réalisateur chez la société de production rivale : la Golden Harvest. Egalement interprété par l'affriolante Hu Chin (LE LOTUS D'OR),  LA CITé DU VICE bénéficie notamment des savoureuses participations des cinéastes Cheng Kang (LES 14 AMAZONES) et Ho Meng-hua (LES GRIFFES DE JADE) dans leur propres rôles, ainsi que celle de Li Han-hsiang en personne, qui en profite pour égratigner la critique locale, qui, contrairement au public, ne semblait guère apprécier la tournure érotique que prenait sa carrière à l'époque.
Contexte

Li Han-Hsiang

LE SEIGNEUR DE LA GUERRE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité