LA FÊTE DU FEU

Parce que le film se déroule pendant le nouvel an iranien à l'occasion duquel on brûlait jadis les morceaux de bois inutiles
Drame - 2007 - Iran - 104 MIN - VO - Tous publics

Roohi, une jeune femme de ménage, vient travailler une journée chez Morteza et Mojdeh, un couple en crise : la femme est persuadée que son mari la trompe avec la voisine. Alors que dans les rues retentissent les feux d’artifices, l'ambiance de la maison devient explosive.

7.2 / 10
7.2 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

Roohi, une jeune femme récemment fiancée, travaille comme femme de ménage. Elle est envoyée, à la veille du jour de l’an, pour nettoyer l’appartement d’un couple en crise.

Mojdeh, l’épouse, est persuadée que Morteza, son mari, la trompe avec leur voisine, une coiffeuse divorcée. Alors que dans les rues retentissent les feux d’artifices, l’ambiance dans le foyer devient explosive.

La jeune domestique assiste aux disputes et est obligée de prendre partie. Cela affecte sa vision de la vie en couple et du mariage.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver SCÈNES DE LA VIE CONJUGALE (Parce qu'Ingmar Bergman a su mieux que quiconque mettre en scène des couples en crise. On peut voir en Asghar Farhadi un de ses successeurs, d'une grande finesse psychologique.) ou encore TEN (Parce qu'en seulement dix scènes, le réalisateur iranien Abbas Kiarostami parvient, sans quitter l'habitacle d'une voiture, à composer de superbes portraits de femmes.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné