Bande Annonce de LA MAISON QUI TUEDécouvrez la bande Annonce de LA MAISON QUI TUE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2420/fond/2420_w_500.jpg
Peter Duffell
Christopher LeeDenholm ElliottIngrid PittNyree Dawn PorterPeter CushingChloe FranksGeoffrey BayldonJoanna DunhamJohn BennettJoss AcklandHugh ManningJoanna LumleyRobert Lang

LA MAISON QUI TUE

97 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Peter Duffell.

Casting : Christopher Lee, Denholm Elliott, Ingrid Pitt, Nyree Dawn Porter, Peter Cushing, Chloe Franks, Geoffrey Bayldon, Joanna Dunham, John Bennett, Joss Ackland, Hugh Manning, Joanna Lumley. Robert Lang

Synopsis : Enquêtant sur la disparition mystérieuse d'un acteur dans une maison d'une petite bourgade anglaise, un inspecteur réalise que chacun des quatre précédents occupants a vécu une histoire terrifiante  : un écrivain victime de visions hallucinatoires, un retraité sous l'influence  d'une femme en cire, un père veuf face à sa fille psychopathe et un comédien de films d'horreur devenu vampire pour de vrai...

Scénario : Robert Bloch, Russ Jones.
Musique : Michael Dress.
Pays : Royaume-Uni
Tags : Fantastique / Horreur, En petits bouts, Horreurs à l'européennes, Insidious, Trouilles british, British Connections.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Un écrivain de polars est persuadé que le meurtrier de son dernier roman a pris vie…  Dans un musée ce cire, un retraité tombe sous le charme d’une étrange statue de femme…

Une nounou  gère le quotidien d’une petite fille au comportement étrange qui semble terroriser son père veuf… Un acteur, spécialisé dans les rôles de vampires, achète une cape magique qui le transforme réellement en créature de la nuit… Ces quatre histoires réunies dans la Maison qui tue sont typiques d’un certain cinéma fantastique britannique qui, durant les années 60/70, produisait en masse des films d’horreur à sketches. Outre le fait qu’on y retrouve deux grandes légendes du cinéma fantastique  british – à savoir Peter Cushing dans le deuxième segment et Christopher Lee dans le troisième – les mini-scénarios de la Maison qui tue ont été écrit par Robert Bloch, l’auteur du Psychose  d’Alfred Hitchock.

Dans chaque histoire, on retrouve d’ailleurs la patte un tantinet lovecraftienne de l’écrivain qui, lorsqu’il était ado, entretenait des correspondances régulières avec le célèbre auteur du très maléfique l’Appel de Cthuclhu. Insistant  surtout sur une atmosphère de paranoïa ambiante, voir d’humour noir en ce qui concerne le scketch de l’acteur vampire, la Maison qui tue est réalisé par un certain Peter Duffel, stakhanoviste de la télé anglaise dont ce fut quasiment le seul titre de gloire pour le cinéma.

Avec la mythique firme Hammer, la Amicus fut l’autre grand boîte de production britannique spécialisée dans le cinéma fantastique. Entre 1962 et 1980, Amicus produit ainsi 27 longs métrages en se faisant une spécialité du film d’horreur à sketches avec des titres comme le Train des épouvantes, le Jardin des tortures, Histoires d’outre tombe, Asylum , Frissons d’outre tombe, the Vault of Horror et la Maison qui tue, conçu en 1971.

Dans le rôle de l’actrice sexy du dernier sketch, les fans de jolies starlettes européennes des sixties auront probablement reconnus la délicieuse Ingrid Pitt , révélée un an plus tôt dans deux productions Hammer : The Vampire lover’s de Roy Ward Baker,  d’après le roman de Sheridan le Fanu et Comtesse Dracula de Peter Sasdy, adaptation érotico/gothique des exploits sanglants et réels de la comtesse Erszbeth Bathory. Née en 1937 à Treblinka en Pologne sous son vrai nom de Ingoushka Petrov,  Ingrid Pitt connu l’enfer de la guerre lorsqu’elle fut enfermée à l’âge de cinq ans dans un camp de concentration avec son père allemand et sa mère polonaise. 

Après quelques courtes apparition au cinéma (notamment dans Le docteur Jivago de David Lean), Ingrid Pitt se fait remarquer dans un second rôle dans Quand les aigles attaquent, film de guerre jamesbondien avec Clint Eastwood qui – c’est l’actrice qui s’en vantait elle même dans ses interviews – l’honora sur le tournage entre les prises. Après avoir hanté pendant un paquet d’années les conventions, festivals et autres manifestations consacrés à l’âge d’or du cinéma fantastique anglais, Ingrid Pitt s’est éteinte le 23 novembre 2010 à l’âge de 73 ans et deux jours.   

A voir également
Affiche du film LE CAUCHEMAR DE DRACULA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WICKER MAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE THEATRE BIZARRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DOCTEUR JEKYLL ET SISTER HYDE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés