LA MERVEILLEUSE VIE DE JEANNE D'ARC

À partir de 2.99 €
Parce ce que le film de Dreyer a occulté cette version pourtant plus spectaculaire
Politique / Histoire - 1929 - France - 125 MIN - VF - Tous publics
Une évocation classique brassant tous les pans de la vie de Jeanne d'Arc, de sa naissance à Domrémy , son entrevue à Chinon avec Charles VII puis le couronnement de ce dernier jusqu'à la condamnation par un tribunal ecclésiastique qui aboutira à sa mort tragique sur un bûcher à Rouen.

Réalisé par

5.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

De Robert Bresson à Luc Besson, de Dreyer à Preminger, de Jean Delannoy à Jacques Rivette, Jeanne d’Arc a fasciné de nombreux cinéastes et cette version signée Marco de Gastyne reste aujourd’hui assez méconnue.

Pourtant, à la fin des années 1920, le film a constitué un événement. La production lancée au printemps 1927 par Bernard Natan, est alors soutenue par les pouvoirs publics. Raymond Poincaré, ancien président de la République et Edouard Herriot, le ministre de l’instruction publique, patronnent le comité d’honneur de cette fresque nationale, prévue pour commémorer le 500e anniversaire de la libération d’Orléans qui avait eu lieu en 1429.

Pour le rôle-titre, un casting géant est organisé et 400 candidates de moins de 18 ans sont auditionnées. L’annonce osait d’ailleurs stipuler sans vergogne que les postulantes devaient « être de nationalité et de parents français ». Ce n’est pas une débutante qui décroche le rôle très convoité. Simone Genevois n’a que 15 ans, mais elle a déjà de multiples films à son actif. Véritable enfant-star, elle a, entre autres, incarné Pauline Bonaparte dans le Napoléon d’Abel Gance. Et son interprétation de la Pucelle n’est pas un des moindres atouts de ce film à grand spectacle patiemment restauré dans les années 1980.

Le contexte

Ce film d'aventure bondissant avec Jean Marais a aussi été tourné au château de Pierrefonds.

Marco de Gastyne

Une autre variation sur la figure emblématique de la "Pucelle d'Orleans".A noter, l'apparition hallucinée d'Antonin Artaud parmi les juges religieux.

NAPOLÉON

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS