Bande Annonce de LE CHAMPIONDécouvrez la bande Annonce de LE CHAMPION sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1803/fond/1803_w_500.jpg
Franco Zeffirelli
Arthur HillFaye DunawayJon VoigtRicky SchroderStrother MartinAllan MillerElisha Cook JrJoan Blondell

LE CHAMPION

118 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Franco Zeffirelli.

Casting : Arthur Hill, Faye Dunaway, Jon Voigt, Ricky Schroder, Strother Martin, Allan Miller, Elisha Cook Jr. Joan Blondell

Synopsis : Ancien champion du monde de boxe poids légers, Billy Flynn a abandonné la boxe après la naissance de son fils TJ afin de s’en occuper de son mieux. Aujourd’hui, TJ a sept ans et adore son père, qui, en dépit de ses bonnes intentions, n’est jamais à l’abri de ses vieux démons. Mais la chance lui sourit, et  avec l’argent gagné au jeu, il achète un cheval de course et entreprend de l’entraîner lorsque une femme, Annie, fait irruption, qui n’est autre que la mère de TJ. Comme elle  s’éprend immédiatement de son  fils, et que sa fortune est un argument de poids pour gagner l’affection de celui-ci, Billy se sent menacé dans son rôle de père, et décide une fois de plus de remonter sur le ring.

Scénario : Walter Newman.
Musique : Dave Grusin.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Festival Lumière, Films sur la boxe : Boxe office.

à partir de

7.99
voir ce film

1979 est l’époque du grand retour du mélodrame sentimental: Kramer contre Kramer triomphe et les studios rivalisent pour avoir chacun leur part du gateau. Déterminé à battre le fer pendant qu’il est chaud, la MGM propose à Franco Zeffirelli de réaliser, pour ses débuts à Hollywood, un remake du classique de 1931. 

L’histoire raconte la possible recomposition d’une famille autour du père, ancien champion de boxe adulé par son fils qu’il a élévé. Cet équilibre est bouleversé à l’arrivée de la mère quinze ans après. Dans le remake de 1979, Jon Voight, Ricky Schroder Faye Dunaway  remplacent Wallace Beery, Jackie Cooper et Irene Rich.

Comme tout mélo qui se respecte, The champ cherche moins le réalisme et la vraisemblance que les péripéties et les situations dramatiquement fortes. Il  faut le prendre pour ce qu’il est, une fable sentimentale et optimiste, qui exalte les vertus familiales  comme antidotes efficaces à l’adversité et aux difficultés.

Dans le film original de 1931, le jeune Jackie Cooper volait toutes les scènes à Wallace Beery et s’imposait comme la vraie star du film. Dans le remake, le même rapport s’installe entre les deux interprètes du père et du fils, malgré la notoriété de Jon Voight qui venait de tourner Le retour. Pour le rôle du fils, la production a auditionné des milliers d’enfants avant de tomber sur le bon. Les cadres du  studio étaient persuadés d’avoir trouvé un prodige, et avaient prévu de l’employer en exclusivité pendant sept ans. Un contrat avait été rédigé à cet effet, mais la mère a refusé de le signer. Sentant que la famille était prête à repartir avec l’enfant, les producteurs ont renoncé  à leurs projets d’avenir et se sont contentés d’un seul film.

Ricky Schroder, qui a fêté son huitième anniversaire  pendant le tournage, a quand même continué à faire l’acteur, surtout pour la télévision, où il est toujours très apprécié dans les séries comme NYPD blues. A l’origine, Ryan O’neal avait été pressenti pour jouer le boxeur avec son fils Griffin.

Comme beaucoup de cinéastes européens avant lui, Franco Zeffirelli s’est laissé tenter par une expérience hollywoodienne. Comme les autres, le studio l’a testé en lui confiant un remake, exercice délicat et révélateur parce qu’il permet de tester les aptitudes  techniques du réalisateur et aussi sa capacité à se plier à l’air du temps. Zeffirelli s’en est sorti dans les deux domaines. Sur le plan technique, il n’avait plus rien à prouver. Après avoir fait ses classes dans la direction artistique et la décoration, il s’est ensuite tourné vers la réalisation en passant par l’assistanat chez Visconti. Son premier  film américain recueillera un succès d’estime qui doit probablement plus à son casting qu’à l’histoire peut-être un peu chargée, même pour un mélodrame. Il réessaiera l’année d’après, avec Un amour infini, mais faute de trouver le succès, il est retourné en Europe pour se consacrer à ce qu’il fait de mieux : adapter Shakespeare et l’opéra.

Plus de larmes que de dialogues

Me retrouver à regarder « Le champion » n’était pas prémédité. J’ai pu apprendre aussi que c’était un remake d’un film de 1931. Si j’ai l’occasion de voir l’œuvre originale un jour je le ferai, car « Le champion » est une œuvre dont on ne ressort pas indemne. ...

Lire la suite
7
Heimdäll Pitkan Dmb

Lacrimosa

Le mélodrame est un genre à part entière. Voici une histoire déchirante qui s'y prête à merveille. Spécialement calibrée pour mettre à l'épreuve les glandes lacrymales, le petit Ricky Schroeder y est un terrible stimulant, malgré sa voix de doublage un peu agaçante. ...

Lire la suite
9
embro
A voir également
Affiche du film DÉTECTIVE PRIVÉ
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film JEANNE D ARC

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA VENGEANCE DU SERPENT À PLUMES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TESS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés