LE DIABLE DANS LA BOîTE

Bientôt disponible
Parce qu'il n'y avait "que" 1million de chômeurs en France quand le film fut tourné
Comédie - 1977 - France - 100 MIN - Tous publics

Alain Brissot est le chef du service des relations publiques de l’INTELEG, une grosse société d’électronique. Installé au 24e étage d’une haute tour de la Défense, il découvre qu’il va être licencié. Mais Brissot ne l’entend pas ainsi. Il va lutter. Cependant, occuper son bureau, entamer une grève de la faim, menacer de se suicider suffira-il à éloigner de lui ce qu’il considère comme une parfaite injustice ?

Réalisé par

5.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Premier long métrage de Pierre Lary, le Diable dans la boîte sortit à Paris en avril 1977. Alternativement qualifié de fable sociale ou politique, de conte philosophique ou de satire, il montre la révolte d’un certain Alain Brissot, cadre dans une grosse boîte d’électronique, soudain licencié.

Chef du service des relations publiques tranquillement installé au 24e étage d’une haute tour de la Défense, Alain Brissot, en effet, va se révolter, occuper les lieux, entamer une grève de la faim et menacer de se suicider pour lutter contre cette injustice qui, brutalement, bouleverse son existence, tout en lui faisant comprendre la vanité de ses illusions et la précarité de ses privilèges.

C’est Jean Rochefort – juste avant Nous irons tous au paradis – qui incarne le rebelle Brissot, face à Michael Lonsdale, son piteux patron, et Anouk Ferjac, sa douce épouse. Complètent notamment la distribution : Dominique Labourier en kinésithérapeute mutine et salvatrice, Micheline Presle en épouse du bosse et Bernard Haller en organisateur d’improbables séminaires. Sans oublier : Bernard Le Coq, Didier Flamand, Alexandre Rignault, Jean Davy ainsi que Christian Clavier, Michel Blanc et Thierry Lhermitte, et même, brièvement, Noëlle Châtelet (déjà sœur de Lionel de Jospin !) en silencieuse amie d’Anouk Ferjac. Dans Parsicope, José-Maria Bescos écrira à propos de ce casting : "Ils sont tous [...] tellement bons qu’ils font du Diable dans la boîte, le film le mieux joué de ces dernières années."

Le contexte

Michael Lonsdale

D’une façon encore plus radicale, Bruno Davet (José Garcia) lutte contre l’injustice du chômage.

Pierre Lary

Sorti le même jour et également interprété par Michael Lonsdale, l’Imprécateur plonge également dans le monde Shakespearien de l’entreprise.

LE FANTÔME DE LA LIBERTÉ (1974)