Bande Annonce de LE DINGUE DU PALACEDécouvrez la bande Annonce de LE DINGUE DU PALACE sur FilmoTVhttp://
Jerry Lewis
Jerry LewisAlex GerryBill RichmondBob ClaytonEddie ShaefferHerkie StylesDavid LandfieldJack DurantSonnny Sands

LE DINGUE DU PALACE

69 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jerry Lewis.

Casting : Jerry Lewis, Alex Gerry, Bill Richmond, Bob Clayton, Eddie Shaeffer, Herkie Styles, David Landfield, Jack Durant. Sonnny Sands

Synopsis : Chasseur dans un grand hôtel de Floride, Stanley exerce sa profession avec un sens développé de la fantaisie et de la désinvolture. Il mélange ainsi les clés des clients, voire même leurs chiens. C'est alors qu'un invité de marque est annoncé à l'hôtel : Jerry Lewis en personne. Stanley se surpasse...

Scénario : Jerry Lewis.
Musique : Walter Scharf.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Une ville Miami, Sosie, Hôtel, de moins de 90 minutes, JERRY LEWIS.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Faut-il vraiment croire ce producteur caricatural qui nous prévient dans le prologue du film que Le Dingue du palace est une comédie atypique « sans histoire, ni intrigue » enchaînant des séquences sans queue ni tête ? Certes non, car si cette première réalisation de Jerry Lewis a un ton bien particulier, on est bien loin du n’importe quoi annoncé.

Tourné entièrement dans un grand hôtel de Miami, Le Dingue du palace fait de Jerry Lewis un groom hyper-maladroit qui préfère siffler que parler et ne rate aucune occasion pour provoquer des catastrophes comme de retirer le moteur d’une voiture au lieu des valises du coffre. Bref, un cauchemar pour les clients comme pour la direction… et une mine de gags souvent surréalistes pour les spectateurs.

Le Dingue du palace reste pourtant un mauvais souvenir pour la Paramount. Après cinq jours de tournage, la firme déclare qu’elle se retire de la production de ce film « muet ». Lewis a beau expliquer que seul le personnage principal ne parle pas, le studio ne veut rien entendre. L’acteur-réalisateur décide alors de produire seul, pour un peu moins d’un million de dollars. Le long métrage en rapportera deux cents millions ! Bien des années après, les dirigeants de Paramount s’en mordaient encore les doigts…

Pour imaginer Le Dingue du palace Jerry Lewis s’est inspiré en partie de ses souvenirs de  comique débutant quand il accompagnait son père lui-même artiste de music-hall en tournée dans des hôtels. Adolescent il avait même été serveur tout en jouant des spectacles dans un établissement. Son personnage quasi mutique est une manière d’attirer l’attention sur les grooms, les travailleurs en livrée que les gens ont tendance à considérer comme des êtres sans visage ni identité. Le film offre par ailleurs à Jerry Lewis l’opportunité de rendre hommage à son idole Stan Laurel, du fameux duo Laurel et Hardy. A commencer par le nom de Stanley qu’il s’attribue. Sans parler de l’imitation par Bill Richmond de ce « seul et unique Stanley  au monde», comme il est dit dans le film.

Au départ, Jerry Lewis n’était pas censé passer derrière la caméra et il avait sollicité Billy Wilder. Le réalisateur de Certains l’aiment chaud lui répond sans détour : « le scénario est très bon mais c’est à toi de le mettre en scène ». Comme Jerry Lewis insiste, le cinéaste ajoute : « de toutes façons je suis trop cher pour toi ». Bref, Jerry Lewis se lance et va s’étonner lui-même. Le soir du premier jour de tournage, il appellera son père pour lui annoncer, enthousiaste: « J’ai assuré ! J’ai fait des trucs que je ne pensais pas savoir faire ! » A vrai dire, il n’y a là rien d’étonnant car, même quand il ne réalisait pas encore, l’acteur, bosseur infatigable et véritable « control freak », supervisait chaque détail des scènes à tourner aux côtés des cinéastes.

Pour sa première expérience de la réalisation, Jerry Lewis a effectivement « assuré ». Il lui a fallu boucler le tournage en quatre semaines à peine car Paramount avait une date de sortie impérative. Afin de contrôler rapidement ses prises le cinéaste a eu l’idée révolutionnaire à l’époque de faire installer un sytème de télévision en circuit fermé, précurseur du combo, aujourd’hui banalisé. Exigeant avec lui-même, le comique ne plaisantait pas toujours sur son plateau. Corinne Calvet, avec qui il avait joué dans deux films précédemment, en a fait l’amère l’expérience. En plein tournage, Lewis reçut un jour la visite de la comédienne Gloria DeHaven, ce qui déplut à Corinne Calvet qui ne se priva pas de le dire. Lewis la congédia sur le champ et fit supprimer toutes les scènes où elle apparaissait !

Premier film réalisé par Jerry Lewis lui-même. Il se connait, il sait comment son comique fonctionne, il sait donc se mettre en scène (ce qui n’est pas forcément le cas de tous les artistes). Mais ici il reprend cette donnée spatiale réduite, un hôtel, il réduit la narration ...

Lire la suite
7
Teklow13

Le dingue du Palace (1960)

Il s'agit du premier film réalisé par Jerry Lewis. Jerry Lewis en est aussi le principal acteur (les autres sont tous des figurants) : il interprète Stanley le groom du palace et lui même ... Il n'y a pas de véritable histoire. C'est une suite de gags visuels plus ou moins ...

Lire la suite
8
greenwich

Jerry s'émancipe

"The Bellboy" fut le premier film pour lequel Jerry Lewis passa derrière le caméra. Il a également écrit et produit le film, et en est évidemment l'acteur principal. Le film apparait ainsi comme un accomplissement pour ce "dingue de cinéma" qui ne rêvait que de pouvoir contrôler ...

Lire la suite
7
youli
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Jerry Lewis
  • Pas si éloigné
    Parce que le héros du film est le groom d'un palace européen. Ses aventures burlesques sont filmées par Wes Anderson dans son style inimitable.
  • Egalement realisé par
    Jerry Lewis
  • Dans le même genre
    Parce que c'est le film le plus ambitieux de Jacques Tati : un film tout en gags, presque sans histoire, qui suit les déambulations de plusieurs personnages dans une grande ville moderne.
A voir également
Affiche du film PROFESSEUR MABOULE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film JERRY CHEZ LES CINOQUES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CENDRILLON AUX GRANDS PIEDS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE DICTATEUR
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film PREMIÈRE ANNÉE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MADEMOISELLE DE JONCQUIÈRES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SHEHERAZADE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MA FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLOOD SIMPLE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLACKKKLANSMAN - J AI INFILTRÉ LE KU KLUX KLAN

à partir de

4.99