Bande Annonce de LE FILS DE L'AUTREDécouvrez la bande Annonce de LE FILS DE L'AUTRE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3608/fond/3608_w_500.jpg
Lorraine Lévy
Areen OmariEmmanuelle DevosJules SitrukKhalifa NatourMehdi DehbiPacal ElbéBruno PodalydèsDian ZriekEzra DaganMarie WisselmannTamar Shem OrNoa ManorShira NaorTomer Offner

LE FILS DE L'AUTRE

101 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Lorraine Lévy.

Casting : Areen Omari, Emmanuelle Devos, Jules Sitruk, Khalifa Natour, Mehdi Dehbi, Pacal Elbé, Bruno Podalydès, Dian Zriek, Ezra Dagan, Marie Wisselmann, Tamar Shem Or, Noa Manor, Shira Naor. Tomer Offner

Synopsis : Durant un épisode du conflit israélo-palestinien, une Franco-israélienne et une Palestinienne accouchent de deux garçons, Joseph et Yacine, dans une maternité de Haïfa, au milieu des bombardements et de la panique générale. Dix-huit ans plus tard, à la faveur d'une prise de sang effectuée par Joseph avant son service militaire, on découvre que les deux garçons ont été échangés par mégarde le jour de leur naissance. Egalement prévenue, la famille de Yacine est tout autant sous le choc que celle de Joseph. Quant aux deux garçons, c'est leur destin qui bascule...

Scénario : Lorraine Lévy, Nathalie Saugeon, Noam Fitoussi.
Musique : Dhafer Youssef.
Pays : France
Tags : Drame, Uniformes et grandes manœuvres, Famille je vous hai...me, Belles familles ?, Pères et fils, Sélection famille je vous hai...me, Politique / Histoire, Méditerranée.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Chacun se souvient évidemment du film d’Etienne Chatillez, La Vie est un long fleuve tranquille. Dans cette comédie en forme de fable et de farce, on assistait à la rencontre de deux mondes, de deux classes sociales que tout séparait, à la suite de l’inversion volontaire des bracelets de naissance de deux nouveaux-nés le jour de leur naissance, à la maternité.

Pour son troisième film, Le Fils de l’autre, la scénariste et réalisatrice Lorraine Lévy a repris ce même point de départ mais dans un tout autre contexte et avec la volonté de raconter cette fois une histoire dramatique, politique et même philosophique. Cette situation initiale se déroule en effet entre Israël et Palestine. Joseph, un garçon israélien, apprend un jour qu’il occupe la place de Yacine, un jeune homme palestinien et inversement.

Choc des cultures et des religions assuré. Et surtout traumatisme familial et individuel abyssal au regard d’une situation géopolitique qui rend cette méprise  involontaire et presque insurmontable. Comment vivre avec l’autre ? c’est la question centrale qui se pose aux populations israélienne et palestinienne chaque jour. Mais comment vivre avec l’autre quand il est votre ? c’est la question plus douloureuse encore que pose le film de Lorraine Lévy. A moins bien entendu que cette impossibilité apparente et première ne soit au contraire le ferment d’une prise de conscience profonde et durable…

A entendre Lorraine Lévy raconter les conditions de tournage du Fils de l’autre, on comprend que le film est en lui-même, dans sa fabrication, comme un reflet du message qu’il entend délivrer.

L’équipe, selon elle, était en effet constituée de Français, d’Israéliens et de Palestiniens lesquels avaient tous eu le scénario en mains avant le tournage et travaillaient donc ensemble en toute connaissance de cause. Techniciens et acteurs reflètent donc la diversité des populations d’une région où le vivre ensemble pose un problème au quotidien. Et Lorraine Lévy de résumer ainsi ce qui s’est passé sur ce plateau de tournage pas tout à fait comme les autres, je cite : « Il y a toujours eu du respect, de la distance aussi parfois, c’est vrai. Et des discussions également qui ont nourri le scénario au jour le jour. J’ai puisé en elles des vérités que ni mes coscénaristes ni moi-même ne pouvions connaître. » fin de citation. Après des décennies de quasi silence, le cinéma consacre depuis plusieurs années maintenant de nombreux films à la situation israélo-palestinenne et ce sous des angles les plus divers. On peut évidemment citer les films sans concession du cinéaste israélien Amos Gitaï qui n’a jamais ménagé son propre camp, comme Kadosh ou Kedma. Et ceux également de ses compatriotes Eytan Fox, l’auteur de Tu marcheras sur l’eau et Eran Riklis qui a marqué les esprits avec Les Citronniers. Du côté palestinien, et malgré des conditions de production plus difficiles, les films ne manquent pas, à l’instar de ceux d’Elia Suleiman comme Intervention divine ou de Hany Abu-Assad qui a signé Paradise Now. Preuve d’un vrai courant cinématographique, l’irruption du sourire voire du rire, avec des films récents comme La Visite de la fanfare d’Eran Kolirin ou Le Cochon de Gaza du Français Sylvain Estibal.

Autant de films dramatiques ou plus légers qui témoignent que les cinéastes entendent participer à leur manière sinon au règlement du moins à l’analyse d’une situation pour le moins complexe.

"C'est la faute de personne, c'est comme ça, c'est mektoub"

De prime abord un sujet maintes fois exploité certes nous sommes à mille lieues de la famille Groseille mais la pente s'annonçait glissante et larmoyante... Contre tout attente, le film s'annonce être une véritable surprise d'une justesse étonnante emplit d'humanité. L'histoire ...

Lire la suite
7
Heutiam

Par amour de leur fils

Ce film est d'une très grande profondeur, une lecture à plusieurs degrés, ce qui lui procure sa richesse. L'histoire en elle-même est déjà passionnante, à chaque moment on se demande où elle va nous mener. Elle aurait pu simplement être traitée sur ce premier plan, décrivant ...

Lire la suite
8
Synedivel

Beau, beau, beau

C'est un avis très subjectif, que je ne pourrais peut-être pas appuyer par des arguments de taille. En tout cas : le film a du mal à démarrer, le sujet (la mentalité des locaux concernant le conflit israélo-palestinien) n'est pas assez développé. Mais l'histoire est très ...

Lire la suite
9
miki_miki
le contexte
  • Egalement interprété par
    Emmanuelle Devos
  • Pas si éloigné
    Dans un genre radicalement différent, celui de la farce sociale, Lorraine Lévy prend le même point de départ qu'Etienne Chatillez : l'inversion de l'identité de deux garçons le jour de leur naissance et les conséquences d'un acte chez lui volontaire et malintentionné.
  • Egalement realisé par
    Lorraine Lévy
  • Dans le même genre
    Thierry Binisti, comme Lorraine Lévy, pose un regard extérieur mais attentif sur les réalités du conflit entre Palestiniens et Israéliens, par le biais de la fiction.
A voir également
Affiche du film LES INSOUMIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE RAID

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MES AMIS MES AMOURS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOVE NEXT DOOR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés