LE JOUR OÙ LA TERRE S'ARRÊTA

Bientôt disponible
Parce que par rapport à la version Robert Wise, on y retrouve bien le "Klaatu Barada Nikto"
Science-fiction - 2008 - Etats-Unis d'Amérique|Canada - 99 MIN - Tous publics

À Central Park, une vaisseau spatial se pose. Klaatu, extraterrestre humanoïde, descend de l'engin et prévient les humains : il a un message pour les leaders de ce monde. 

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

Le jour où la terre s'arrêta, sorti en 2008, se veut un dépoussiérage en règle d’un classique de la science fiction de 1951, titré lui aussi Le jour où la terre s’arrêta et réalisé par Robert Wise. Michael Rennie laisse place à Keanu Reeves dans le rôle de Klaatu, l’extraterreste débarqué sur Terre avec un message à délivrer aux humains. 

À New York, un OVNI se pose sur Central Park. L’armée et la police débarquent sur place, le monde scientifique est en émoi. De l’engin, descend un humanoïde, Klaatu. Mais dans la confusion, on lui tire dessus. Pacifiste, il refuse toute contre-attaque. En revanche, il prévient le Dr Helen Benson, jouée par Jennifer Connelly, qu’il a un message pour les leaders du monde. Il en va de l’avenir de la Terre. 

En 57 ans, la peur de la guerre nucléaire a laissé place à la conscience écologique. Blockbuster vert, étrangement vintage mais résolument moderne, Le jour où la terre s'arrêta est mis en scène par Scott Derrickson, à l’époque connu pour le film d’horreur L’Exorcisme d’Emily Rose. Et les effets spéciaux sont réalisés par la meilleure société du monde dans ce domaine, Weta Digital.

Réalisé par

4.4 / 10
Le contexte

Keanu Reeves

Le film de Steven Spielberg est aussi un remake d'un classique de la science-fiction (LA GUERRE DES MONDES de Byron Haskin).

Scott Derrickson

La science-fiction et le récit d'extraterrestre est toujours un bon moyen pour pointer du doigt les médiocrités humaines.

MATRIX