Bande Annonce de LE RÈGNE DE LA BEAUTÉDécouvrez la bande Annonce de LE RÈGNE DE LA BEAUTÉ sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7700/fond/7700_w_500.jpg
Denys Arcand
Eric BruneauMélanie MerkoskyMélanie ThierryEdith ScobGeneviève Boivin-RoussyLeni ParkerMarie-Josée CrozePaul BandeyArthur HoldenNina LaurenYves Jacques

LE RÈGNE DE LA BEAUTÉ

102 mn

Note de SensCritique :

5.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Denys Arcand.

Casting : Eric Bruneau, Mélanie Merkosky, Mélanie Thierry, Edith Scob, Geneviève Boivin-Roussy, Leni Parker, Marie-Josée Croze, Paul Bandey, Arthur Holden, Nina Lauren. Yves Jacques

Synopsis : Luc et Stéphanie mènent apparemment une vie heureuse et comblée. Il est architecte, elle est prof de sport. Ce fragile équilibre va toutefois être remis en cause lors d'un séminaire professionnel durant lequel Luc rencontre Lindsay, une femme dont il ne connait rien mais qui va bouleverser son histoire...

Scénario : Denys Arcand.
Musique : Pierre-Philippe Côté.
Pays : Canada
Tags : Drame, Nouveautés, Adultère... mode d'emploi, Les séductrices, Inédits au Cinéma, Au Québec, Autour du monde.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

A quoi ça tient une rencontre ? Sans parler des conséquences qu’elle peut avoir sur votre existence… Je ne parle évidemment pas du moment où vous croisez votre voisine dans l’ascenseur ou de ces petits clics d’un soir dont je ne veux rien savoir sur Internet… Non, quand je dis rencontre, il s’agit bien de ces moments inattendus où la vie bascule.

C’est exactement ce qui se produire pour Luc, l’architecte qui est le héros malheureux du film de Denys Arcand. Luc a tout pour être heureux : un métier qu’il aime, une femme superbe qu’il adore, une jolie maison, un bon niveau au hockey sur glace et des amis fidèles. Oui mais ça, c’était avant de participer à un colloque professionnel à Toronto et de croiser la route d’une inconnue qui ne va pas tarder à l’être beaucoup moins…

Le film qui va suivre vous propose un étrange thriller sentimental où la passion côtoie la folie, où le confort du quotidien et bousculé par l’imprévu et où Luc Bruneau, Mélanie Thierry et Marie-Josée Croze vous attendent de pied ferme…

On parle souvent avec affection de nos « cousin canadiens » mais comme c’est généralement le cas avec les cousins, qu’ils soient canadiens ou berrichons), on ne les connait finalement pas si bien que cela. Eh bien c’est exactement le cas avec Denys Arcand.

Bien entendu, vous êtes capables de me citer ses deux plus grands succès : Le déclin de l’empire américain en 1986 et sa suite, Les invasions barbares en 2003. Ces gros succès publics sont des merveilles de sociologie et de réflexion sur le comportement humain, les idéaux, la sexualité et ce que l’on considère ou pas comme intellectuel. Mais comme moi avant de me pencher attentivement sur le dossier « Arcand », vous ignoriez sans doute que ce cinéaste-là est un acteur majeur de la culture québécoise depuis les années 60. Issu d’une famille d’enseignants, de penseurs et d’historiens, Denys Arcand se tourne très jeune vers l’œilleton d’une caméra, sans doute pour faire passer un message qui l’anime : celui d’une critique forte de la réalité socioculturelle de son pays. On considère là-bas que son œuvre et celle de plusieurs de ses condisciples, est comparable à ce que fut « La Nouvelle vague » chez nous, globalement à la même époque. Un éveil des sens et des consciences qui donnera au début une série de documentaires un peu abscons mais marquants puis assez rapidement des longs métrages de fiction remarqués. La maudite galette, Rejeanne Padovani ou On est au coton vont dérouter la critique et le public, plongeant Denys Arcand dans une orgueilleuse tristesse. Sa réaction sera de s’exiler à quelques kilomètres de ses bases, aux Etats Unis.

Une courte période américaine qui ne le comblera guère mais nourrira sans aucun doute son inspiration et son nouveau ton, entre amertume et sarcasme. Le déclin de l’empire américain, Jésus de Montréal, Les invasions barbares puis L’âge des ténèbres  et ce Règne de la beauté que vous venez de voir en sont les exemples les plus notables.

Un très joli film, sensible, esthétique et émouvant, comme sait si bien le faire Denys Arcand...Avec pour symbole filant toute l'oeuvre l'architecture et le froid, les lignes graphiques de sublimes demeures prises dans les neiges canadiennes, le réalisateur déroule une histoire ...

Lire la suite
7
Brune Platine

Positivement surpris par ce drame canadien de Denys Arcand. L'histoire est banale avec ce portrait d'un jeune architecte à qui tout réussi dans la vie et qui voit en quelques mois plusieurs bouleversements le frapper. L'écriture fait la différence, le déroulement des évènements ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel
le contexte
  • Egalement interprété par
    Mélanie Thierry
  • Pas si éloigné
    Le temps d'un sketch ou d'un long métrage, un colloque ou un séminaire vont changer la vie sentimentale et professionnelle des héros malheureux de ces deux films...
  • Egalement realisé par
    Denys Arcand
  • Dans le même genre
    Une rencontre d'un soir peut tout changer... Tromperie, mensonge, doutes et décisions difficiles à prendre : les personnages de ces deux films vont devoir affronter la réalité.
A voir également
Affiche du film PARDONNEZ-MOI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ZERO THEOREM

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HIPOTESIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ZACK ET MIRI FONT UN PORNO

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés