LE SEL DE LA TERRE

Bientôt disponible
Drame - 1955 - Etats-Unis - 94 MIN - Tous publics
Au début des années 50, les employés locaux d'une mine de zinc, industrie principale d'une petite ville du Nouveau Mexique se lancent dans une grève illimitée. Leurs revendications ? Béneficier des mêmes droits que les mineurs blancs mieux traités par les propriétaires de la mine. Le conflit s'éternise semant des dissensions, notamment lorsque les hommes de la ville voient d'un mauvais oeil l'implication des femmes dans cette grève...

Réalisé par

7.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

Le sel de la Terre est le seul film d’Herbert J.Biberman qui soit passé à la postérité. Autant pour ses qualités intrinsèques que pour avoir été un des rares cas d’œuvre blacklistée. Biberman fit partie des "Hollywood ten", les dix personnalités du cinéma envoyées en prison par le maccarthysme en raison de leur appartenance au parti communiste. à peine sa peine purgée, ce scénariste et réalisateur se lança en 1954 dans un film inspiré par la grève sans précédent des employés d’une mine de zinc au Nouveau Mexique. Biberman s’étant adjoint les services d’autres personnalités hollywoodiennes blacklistées, comme le scénariste Michael Wilson et le producteur Paul Jarrico, Le sel de la Terre fut rejeté en bloc à sa sortie, par la presse comme par l’establishment, son existence sur les écrans étant réduite à quasi-néant par la pression politique de l’époque. Le film connaîtra un écho beaucoup plus favorable dans le reste du monde, notamment en Europe, où lors de nombreux festivals où il fut présenté, public et critique vantèrent les mérites d’un film progressiste, particulièrement par son discours féministe. Ce n’est que dans les années 90, que les mérites du film furent reconnus aux USA, Le sel de la Terre ayant rejoint les trésors du cinéma national de la bibliothèque du Congrès et sélectionné comme œuvre à restaurer et préserver par la national film registry.

Tags

Contexte

Herbert J Biberman

LE RETOUR DE PANCHO VILLA

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité