LES PETITES DÉVERGONDÉES

Bientôt disponible
Parce que c'est le seul film X citant à la fois Audiard et Elia Kazan
Adulte - 1981 - France - 67 MIN - interdit aux moins de 18 ans
Nini, soubrette de son état, se masturbe en regardant des vidéos pornos sur un magnétoscope. Après avoir fellationné le maître de maison, elle s'offre à la femme de ce dernier qui, au passage, à ramené un lecteur de Lacan dragué sur un banc public. Partouze finale. 

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Sortit dans les salles spécialisées es-porno le 25 novembre 1981 sous le double titre Amanda et Les petites dévergondées, ce porno vintage débute dans la tradition du genre. Avec une séquence où une mignonette soubrette, allongée sur un canapé, se masturbe en matant une vhs porno. Et ce avant de prodiguer une fellation goulue à son patron outré qui n’en demandait pas tant.

 

Suit une autre séquence ou Myka, starlette éphémère du porno des années 80, drague un mec sur un banc.  Jusque-là tout va bien. Car après les séquences de cul s’enchainent sans aucune logique narrative. Ce qui est un peu la marque de fabrication de son réalisateur Michel Caputo, réputé pour caser dans ses films X qu’il tournait à la chaine des stocks shots de ses précédents pornos.

 

Toujours est-il que les Petites dévergondées est boosté par des dialogues qui semble parodier du Michel Audiard en version salace.  Genre : Je suis licenciée es braquemart et aucune bite de me résiste.  Ou encore :  Si j’étais somnambule, j’irai me faire empapaouter dans les dortoirs des pompiers et des pupilles de la nation.  Voir : Je transformerais vos zizis en barres parallèles. Sans compter quelques références cinéphiliques détournées comme : J’ai joué comme un fleuve sauvage avec ce braquemart nommé désir et j’ai pensé qu’avec ce visiteur ou pourrait faire un arrangement. Soit, dans la même phrase de dialogue, un quadruple hommage à quatre titres de films d’Elia Kazan !  Ce qui laisse croire que la génération des pornocrates français des années 70 /80 avait encore un certain respect nostalgique pour le cinéma.

Tags

Le contexte

Cathy Stewart

La vie sexuelle d'hommes et de femmes scrutée par la caméra d'Ovidie, ex star du porno reconvertie en réalisatrice.

Michel Caputo

Un démarquage salace et hommageux du "Inglourious Basterds" de Quentin Tarantino.

LA NUIT DES TRAQUÉES

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS