Bande Annonce de LOUISE EN HIVERDécouvrez la bande Annonce de LOUISE EN HIVER sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/11702/fond/11702_w_500.jpg
Jean-François Laguionie
Dominique DassignyDominique FrotAnthony HicklingJean-François Laguionie

LOUISE EN HIVER

73 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-François Laguionie.

Casting : Dominique Dassigny, Dominique Frot, Anthony Hickling. Jean-François Laguionie

Synopsis : C'est la fin de l'été dans la petite station balnéaire de Biligen. Louise, fragile et coquette grand-mère, vient de louper le dernier train de la saison. La voilà seule dans la ville désertée, sans électricité ni moyens de communication. Bien moins armée que Robinson, Louise fait pourtant face: cet abandon sonne pour elle comme un pari. Une occasion unique de se replonger dans ses souvenirs, d'apprivoiser les éléments et la solitude. C'est décidé, Louise est prête à affronter l'hiver...

Scénario : Jean-François Laguionie.
Musique : Pascal Le Pennec, Pierre Kellner.
Tags : Animation française, Grand-mère, Festival d'Annecy.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Louise a raté son train. C’était le dernier qui pouvait la ramener de la station balnéaire où elle passait ses vacances. La petite ville est déserte, les grandes marées d’équinoxe approchent. La vieille dame va en profiter pour s’aventurer sur la plage.

Louise est une rebelle, tout comme Jean-François Laguionie dans le cinéma d’animation français. Se lancer dans un dessin animé où une dame âgée se fait rattraper par ses souvenirs qu’elle doit affronter alors qu’elle est de plus en plus seule, n’est pas une entreprise commune dans un registre majoritairement dédiée aux divertissements familiaux et non aux contes philosophiques pour adultes. Pour autant Louise en hiver n’est pas un film mortifère, plutôt une ode à la sagesse, un chemin vers la sérénité. Si son héroïne est à l’âge où tout s’estompe, son appétit de compréhension du monde, de liberté est un réel moteur. Au lieu de s’enfermer sur elle-même, Louise ouvre toutes les portes, celle des maisons comme celles de son passé.

Rêverie poétique, digne des œuvres de Paul Grimault - l’auteur du Roi et l’oiseau, qui fut le mentor de Jean-François Laguionie -, Louise en hiver est un étonnant voyage, dans la tête d’une mémé encore verte, comme dans le temps et son écoulement. Il semble s’arrêter dans ce dessin animé, se mettre entre parenthèses, jusque dans l’animation toute en tons pastels, aquarellistes, laissant le soleil réchauffer l’hiver du titre. Comme pour confirmer l’idée d’un éloge de la résistance.

Louise en hiver aura mis du temps à se dégeler. Jean-François Laguionie a eu l’idée de ce personnage au début des années 80, jetant son ébauche de vieille dame découvrant un vaccin contre le vieillissement dans des scénarios de courts métrages qui ont fini au fond d’un tiroir. Laguionie les en a ressortis après avoir observé le quotidien de sa mère alors qu’elle commençait à vivre seule.

Pas question pour autant de faire de Louise en hiver un dessin animé sur la solitude, mais bien plus sur les réserves d’énergie qui peuvent se manifester dans les moments les plus inattendus. Hormis sa mère, l’autre inspiration principale de Laguionie pour son film sera les récits des navigateurs solitaires, décrivant leur volonté de revenir, de survivre. Les détails proviendront des souvenirs d’enfance du réalisateur. Par exemple, Tom le squelette d’un parachutiste est lié à la découverte de Laguionie, alors qu’il jouait chez sa grand-mère, des habits d’un soldat de la seconde guerre mondiale qui avait sauté sur une mine. Ou cette station balnéaire, évocation de celle de Normandie où il passait enfant ses vacances d’hiver.

Laguionie avait pensé sortir de son registre de prédilection pour Louise en hiver, prévu pour être tourné en prises de vue réelles. Il optera finalement pour l’animation, afin de pouvoir incarner la part de méditation, d’évasion inspirés par les tableaux des peintres postimpressionistes ou le mouvement naïf du début du XXe siècle. Laguionie perfectionnant surtout avec Louise en hiver un art graphique proche de celui d’Hayao Miyazaki, capable de combiner réalisme pointilleux et onirisme délicat.

La vieille dame et la mer

Ligne épurée et couleurs d’aquarelle pour ce conte philosophique mêlant angoisse et onirisme pour une réflexion subtile sur la vieillesse, la mémoire et la solitude. Louise qui se retrouve seule dans la station balnéaire désertée à la fin de l’été après avoir loupé ...

Lire la suite
7
Patrick Braganti

Castaway à Billigen

Bien que différentes interprétations soient possibles, Louise en Hiver pourrait être qualifié de « conte symbolique ». Divers éléments semblent renfermer une part irréelle ou sont au moins illogiques, voire impossibles. On imagine en effet mal qu’une ville ...

Lire la suite
8
Anyore

"Louise en hiver" où comment Habiter poétiquement le monde

C'est un film touchant et poétique que nous offre Jean-Francois Laguionie. Louise nous entraîne dans un univers onirique et surréaliste, où la solitude n'est pas une fin en soi mais la réappropriation d'un temps de pause ,d'une invitation à la contemplation, d'un apaisement ...

Lire la suite
10
JB Marchand
 
le contexte
A voir également
Affiche du film La vengeance du serpent à plumes

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pinocchio le robot

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ENSEMBLE, C EST TOUT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CHASSEURS DE DRAGONS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film THE CIRCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MISSION PAYS BASQUE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BLEEDER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HANGMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MOI, MOCHE ET MÉCHANT 3

à partir de

4.99
 
Affiche du film LA LA LAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés