LOUISE EN HIVER

À partir de 7.99 €
Jeunesse - 2016 - France - 73 MIN - VF - HD - Tous publics

C'est la fin de l'été dans la petite station balnéaire de Biligen. Louise, fragile et coquette grand-mère, vient de louper le dernier train de la saison. La voilà seule dans la ville désertée, sans électricité ni moyens de communication. Bien moins armée que Robinson, Louise fait pourtant face: cet abandon sonne pour elle comme un pari. Une occasion unique de se replonger dans ses...

1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

Louise a raté son train. C’était le dernier qui pouvait la ramener de la station balnéaire où elle passait ses vacances. La petite ville est déserte, les grandes marées d’équinoxe approchent. La vieille dame va en profiter pour s’aventurer sur la plage.

Louise est une rebelle, tout comme Jean-François Laguionie dans le cinéma d’animation français. Se lancer dans un dessin animé où une dame âgée se fait rattraper par ses souvenirs qu’elle doit affronter alors qu’elle est de plus en plus seule, n’est pas une entreprise commune dans un registre majoritairement dédiée aux divertissements familiaux et non aux contes philosophiques pour adultes. Pour autant Louise en hiver n’est pas un film mortifère, plutôt une ode à la sagesse, un chemin vers la sérénité. Si son héroïne est à l’âge où tout s’estompe, son appétit de compréhension du monde, de liberté est un réel moteur. Au lieu de s’enfermer sur elle-même, Louise ouvre toutes les portes, celle des maisons comme celles de son passé.

Rêverie poétique, digne des œuvres de Paul Grimault - l’auteur du Roi et l’oiseau, qui fut le mentor de Jean-François Laguionie -, Louise en hiver est un étonnant voyage, dans la tête d’une mémé encore verte, comme dans le temps et son écoulement. Il semble s’arrêter dans ce dessin animé, se mettre entre parenthèses, jusque dans l’animation toute en tons pastels, aquarellistes, laissant le soleil réchauffer l’hiver du titre. Comme pour confirmer l’idée d’un éloge de la résistance.

7.1 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Dominique Frot

Le classique de Pixar est un des rares à avoir pour personnage principal une personne âgée

Jean-François Laguionie

La jeunesse retrouvée des pensionnaires d'un hospice...

MORTELLE RANDONNÉE