Bande Annonce de MOBILE HOMEDécouvrez la bande Annonce de MOBILE HOME sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4304/fond/4304_w_500.jpg
François Pirot
Arthur DupontClaudine PelletierGuillaume GouixJackie BerroyerJean-Paiul BonnaireAnne-Pascale ClairambourgArnaud BronsartEugénie AnselinGilles SoederGwen BerrouCatherine SaléeJerome VaranfrainPierre Nisse

MOBILE HOME

95 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : François Pirot.

Casting : Arthur Dupont, Claudine Pelletier, Guillaume Gouix, Jackie Berroyer, Jean-Paiul Bonnaire, Anne-Pascale Clairambourg, Arnaud Bronsart, Eugénie Anselin, Gilles Soeder, Gwen Berrou, Catherine Salée, Jerome Varanfrain. Pierre Nisse

Synopsis : Simon le citadin a tout quitté pour retrouver son village natal où vivent ses grands-parents à la retraite. Il y retrouve son copain d'enfance, Julien, qui vit lui chez son père convalescent à la suite d'une grave maladie. Tous deux trentenaires, ils décident sur un coup de tête de réaliser un rêve d'adolescence en partant sur les routes à l'aventure. Ils font ainsi l'acquisition d'un camping car qui ne tarde pas à tomber en panne avant même le jour du départ. Mais rien n'entame leur enthousiasme et ils se font à l'idée de faire d'abord du sur place...

Scénario : François Pirot, Jean-Benoît Ugeux, Maarten Loix.
Musique : François Petit, Michaël de Zanet, Renaud Mayeur.
Pays : Belgique | France | Luxembourg
Tags : Comédie, Films de duos, Des voyages, Films belges, En province, Visions de la jeunesse, Vacances entre potes, Nouveaux jeunes, En voiture, Films de caisse, Drame, Les débuts de …, Festival du Film Francophone d'Angoulême.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

A l’origine de MOBIL HOME, le premier long métrage de François Pirot originaire de Belgique, il y a comme bien souvent un court métrage précédent qui en constitue la préfiguration. C’est ainsi que RETRAITE écrit en 2005 racontait déjà la tentation de prendre sa retraite bien avant l’âge et même en étant encore jeune. « Une manière de fuir ses envies réelles », comme le dit François Pirot lui-même qui, sans renier la part autobiographique de tout scénario, met plutôt en avant l’écriture d’un fantasme que le cinéma permet de concrétiser et par conséquent de conjurer définitivement. Les deux héros masculins du film se posent précisément la question de la retraite quand, souhaitant partir sur les routes, ils n’y parviennent qu’imparfaitement.

Qu’il s’agisse d’un faux ou d’un vrai départ, le road movie repose également sur les lieux dans lesquels il se déroule. Ces derniers deviennent presque une composante à part entière du film, un élément clé qu’on fuit, qu’on traverse, qu’on admire. Bref, une sorte d’acteur muet mais essentiel dans le dispositif narratif. C’est si vrai que François Pirot se place lui sous l’ombre tutélaire d’un orfèvre en la matière : «  J’admire le travail qu’a fait Raymond Depardon sur la France profonde, en mettant en valeur des décors que personne ne regarde plus et qui pourtant, si on se donne la peine de vraiment les regarder, racontent des histoires. C’est une démarche passionnante que j’aimerai approfondir par la suite.»

Au regard du photographe,  François Pirot ajoute peut-être celui du sociologue quand il entend dépeindre les classes moyennes selon lui rarement traitées, sauf peut-être dans une certaine littérature américaine. Il le fait à travers le personnage de Simon qu’incarne Arthur Dupont. Il admet en revanche que Julien, joué par Guillaume Gouix, évolue lui dans un milieu de pure fiction, sans référence précise, dans une totale liberté par conséquent.

Si avec MOBILE HOME, François Pirot signe son premier long métrage, sa carrière cinématographique remonte au delà de cette réalisation. A sa sortie d’une école de cinéma, il a travaillé en effet avec un ancien condisciple devenu cinéaste : Joachim Lafosse. Et c’est ensemble qu’ils ont écrit deux scénarios que Lafosse mettra en scène : NUE PROPRIETE et ELEVE LIBRE. Deux films qui auscultent avec beaucoup d’acuité et de justesse les relations à l’intérieur de la famille. Une orientation que François Pirot poursuit dans MOBILE HOME quand il privilégie dans le personnage de Julien le sujet des relations avec son père, notamment.

Ce dont souffrent les deux protagonistes, c’est d’eux-mêmes, car autour d’eux nul ne songe à les empêcher de concrétiser leur rêve de départ. Certes, tout semble se liguer contre eux, mais ce que dépeint avec justesse François Pirot, c’est l’incapacité de ces adolescents adultes à trouver le réel. Il faudrait pour eux inventer la notion de road movie immobile. Notion contradictoire et burlesque évidemment, mais c’est d’elle dont traite d’abord MOBILE HOME. Comme s’il s’agissait de ne pas confondre vitesse et précipitation ou plus exactement de prendre la mesure que la vie évolue et qu’il faut décidément s’y adapter.

Comme son compatriote Bouli Lanners dans son troisième long métrage intitulé LES GEANTS sorti sur les écrans en 2011, François Pirot se penche avec tendresse sur des personnages aux failles évidentes. Les enfants décrits par Lanners ne sont guère loin des adultes peints par Pirot. Tous sont un peu perdus dans un monde hostile qui ne leur réserve guère de place. L’amitié et la famille semblent alors se dresser comme d’immenses refuges dont personne ne serait vraiment dupe. Mais Simon et Julien savent assurément qu’au bout de leur voyage immobile se dessine les contours d’une route qu’ils peuvent suivre, car le temps d’un film, ils auront déjà grandi...

Entreprendre de réaliser un road-movie en pariant sur l'incapacité pour divers motifs des deux protagonistes, Julien et Simon, à partir est déjà en soi une belle idée, dont on attendrait logiquement qu'elle débouchât sur une comédie légère. Il n'en est rien ou, plus ...

Lire la suite
9
Patrick Braganti

Mobile Life

Guitares folles. Paysages ruraux et colorés sous un soleil doux et lumineux. Un gars qui prend son pied sur son vélo. Voici comment "Mobile Home" s'ouvre : d'une manière légère, décontractée et pleine d'une vivace jeunesse, à l'image de la mise en scène qui est sobre, ...

Lire la suite
7
TheMyopist

Un film qui sent bon une certaine réalité.

L'envie de se trouver, de vivre autrement, de vivre mieux, de vivre. Décidément, il y a une certaine bande de réalisateurs qui sont toujours aussi fort pour mettre en scène les loosers à la recherche d'un autre monde qui est possible (ou pas). Je fais entre autre référence ...

Lire la suite
7
RicoM
le contexte
  • Egalement interprété par
    Guillaume Gouix
  • Pas si éloigné
    Certes, rien de commun entre le futur Che et les héros plus modestes de François Pirot. Mais, à l'origine, ils partagent ce même désir d'ailleurs qui les conduit à vouloir prendre la route.
  • Egalement realisé par
    François Pirot
  • Dans le même genre
    Hugo Gélin et François Pirot traitent tous deux des amitiés masculines et de leur évolution au fil du temps et des obstacles de la vie.
A voir également
Affiche du film LA DISPARUE DE DEAUVILLE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CAMPING À LA FERME

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAD MAX

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MAD MAX 2 : LE DÉFI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés