NEW ROSE HOTEL

1999
95 mn
Croisement de l'univers dépressif d'Abel Ferrara et du cyberpunk de William Gibson.
Ce film n’est plus disponible
Fox et X, deux espions industriels, décident de finir sur un coup d'éclat en piégeant Hiroshi, le généticien le plus convoité de la planète. Son point faible serait les femmes. Ils vont tenter de le piéger grâce à Sandii, danseuse d'une boîte de nuit qui semble avoir tous les atouts requis. Mais le piège se retourne rapidement contre les instigateurs, tandis que Sandii disparaît.
Ce film n’est plus disponible
Policier / Suspense
Etats-Unis
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Avec son associé X, l’espion Fox veut finir sa carrière sur un coup de génie. Il engage Sandii, sensuelle chanteuse d’une boîte de nuit, pour séduire un généticien japonais renommé et intouchable et le convaincre à passer dans le camp de la corporation ennemie. X doit former Sandii à l’art de la séduction. Elle excelle dans sa mission de charme mais ce thriller dépressif sombre progressivement dans le cauchemar.
En adaptant en 1998, New Rose Hotel, nouvelle de William Gibson, l’un des figures essentielles du Cyberpunk, Abel Ferrara en restitue la vision angoissante d’un monde postmoderne dominé par les grands groupes techno-industriels. Comme l’écrivain, réinventant la science-fiction, Ferrara dépoussière les codes du thriller érotique pour aboutir à une œuvre expérimentale, à travers une recherche visuelle et sonore envoutante et labyrinthique, et un montage recyclant ses propres séquences.
L’enjeu dramatique autour du généticien est réduit à néant, relégué à travers le filtre d’images vidéos. Les scènes d’actions, morceaux de bravoure du genre, sont inexistantes ou très confuses. Ferrara resserre son attention sur les trois personnages, s’interroge sur le pouvoir du réalisateur-démiurge et la manipulation des images.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver JOHNNY MNEMONIC (Autre adaptation d'une nouvelle de William Gibson.) ou encore L'AFFAIRE CICERON (Autre film d'espionnage, avec une femme fatale (Danielle Darrieux) qui joue double. Il n'est pas encore question de génétique mais de microfilms de documents secrets liés aux Nazis.).