OLGA'S HOUSE OF SHAME

Bientôt disponible
Dispo. le 01/08/2020
Parce que toute l'histoire est racontée en voix off.
Érotique - 1964 - Etats-Unis d'Amérique - 69 MIN - interdit aux moins de 16 ans

La sadique Olga installe son repaire dans une mine abandonnée pour y poursuivre ses activités criminelles : traite des blanches, trafic de drogue et vol de bijoux.

Réalisé par

3 / 10
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

La sadique Madame Olga abandonne sa maison close de Chinatown et installe son repaire dans une mine abandonnée. Elle  y poursuit ses activités criminelles : traite des blanches, trafic de drogue et vol de bijoux.

Les jeunes femmes innocentes qui s’aventurent sur le territoire d’Olga deviennent ses prisonnières et sont victimes de ses sévices sexuels.

Olga doit aussi affronter d’anciens membres de sa bande, qui tentent de la trahir.

Le contexte

Audrey Campbell

Tout aussi sadique qu'Olga, Ilsa est appréciée des amateurs de cinéma-bis : cette ancienne gardienne de prison nazie trouve un nouveau poste dans un goulag soviétique.

Joseph P. Mawra

Parce que le personnage d'Olga (maquerelle sadique et trafiquante de drogue) a été l'héroïne de trois films. Dans celui-ci, elle pratique une nouvelle fois la traite des blanches.

ONE NAKED NIGHT

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS