PÊCHÉ MORTEL

Bientôt disponible
Parce que Gene Tierney y remporta sa seule nomination à l'oscar.
Drame - 1945 - Etats-Unis d'Amérique - 106 MIN - Tous publics
Richard Harland, un romancier, rencontre la belle Ellen Berent dans un train. Celle-ci est fascinée par la ressemblance de Richard avec son père décédé, auquel elle voue un véritable dévouement. Elle rompt alors ses fiançailles avec Russell Quinton et épouse Richard, avec qui elle s'installe dans le Maine...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Emmanuelle Spadacenta
Emmanuelle Spadacenta
CHRONIQUEUR

Le pauvre Richard Harland… Sur son passage, tout le monde baisse les yeux. Il revient de prison, où il a passé deux ans, après que ses sentiments ont été piégés par la jalousie maladive d’Ellen, dont il était tombé amoureux dans un train.

Une femme fatale au pied de la lettre, cette Ellen. Et sous les traits de la sublime Gene Tierney, 25 ans à l’époque, on comprend pourquoi elle a rendu son homme fou. Posséder, chez elle, c’est pathologique et criminel.

Tenez-vous prêts pour une sublime liaison dangereuse. Film noir cruel et flamboyant, ce Péché Mortel, signé John M. Stahl, roi notamment du mélodrame par trois fois remaké par Douglas Sirk, est peut-être son film le plus connu, et sûrement pas le moins bon.  

Réalisé par

7.4 / 10
Le contexte

Gene Tierney

Aux Oscars, face à Gene Tierney, Joan Crawford remporta la récompense pour son rôle de Mildred Pierce.

John M Stahl

Un film noir et une femme fatale, le parfait Fritz Lang.

LAURA