PORNO HOLOCAUST

Bientôt disponible
Pour voir comment on peut transformer, sur un tournage, un film d'horreur en film porno
Adulte - 1981 - Italie - 109 MIN - interdit aux moins de 18 ans

Sur une île tropicale, des scientifiques découvrent qu'un essai nucléaire a entraîné des mutations génétiques sur des animaux et sur un homme. Ce dernier, transformé en monstre au visage déformé et au pénis gigantesque, se met violer et à éventrer de femmes. Simone, puis la comtesse en seront victimes. De son côté, le Docteur Lemoir va essayer de venir à bout du mutant fou...

Réalisé par

2.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Un scientifique en visite sur une ile tropicale pour ses recherches découvre que suite à un essai nucléaire, un homme a été transformé en monstre. Avec son visage déformé et son sexe gigantesque pré-Rocco Siffredi, ce dernier se met à errer sur les plages en cumulant viol et éventrations de femmes. Tourné à la va vite sur une île de république dominicaine, Porno Holocaust fait partie de la période dites “érotico/exotique” de Joe D’Amato,  grand stakhanoviste du  cinéma bis et z italien. 

Mais ce qui devait être à la base un pur film d’horreur, a été transformé en porno, la production ayant obligé le réalisateur a tourné de nombreuses séquences hards, dont la plupart sont assurées par la sublime et mignonnette Lucia Ramirez,  Haïtienne de 20 ans et starlette éphémère du sexe non simulé qui fut également  héroïne de Orgasmo Nero et a été aperçue dans la Nuit érotique des morts vivants, deux autres « érotico/exotico/movies » tourné a la même époque et dans le mêmes lieux par Joe D’Amato. 

Quant au titre très rentre dedans, Porno Holocaust, il fait allusion à Cannibal Holocaust, le mythique film de Ruggero Deodoato, sortit avec succès en Italie pile un an avant celui ci. On notera aussi dans la distribution la présence de Luigi Montéfiori, alias Georges Eastman, acteur italien surtout connu pour avoir été "l’homme qui se mange lui même" dans Antropophagous du même Joe D’Amato

Le contexte

George Eastman

Un mélo érotico/porno tourné dan s les mêmes lieux et avec une partie de la même équipe technique de "Porno Holocaust"

Joe D'Amato

Une version hard et psyché d d' "Alice au pays des merveilles" interperté par la Sasha Grey, grande star du X américain des années 2000.

ANTROPOPHAGOUS

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS