Bande Annonce de RACHMANINOVDécouvrez la bande Annonce de RACHMANINOV sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6611/fond/6611_w_500.jpg
Pavel Lounguine
Evgeniy TsyganovLiya AkhedzhakovaIgor ChernevichOleg Andreyev

RACHMANINOV

94 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Pavel Lounguine.

Casting : Evgeniy Tsyganov, Liya Akhedzhakova, Igor Chernevich. Oleg Andreyev

Synopsis : De son enfance dans la Russie du début du 20e siècle à ses derniers jours en Californie, l'itinéraire tumultueux et baigné d'une sourde de mélancolie du légendaire pianiste compositeur Serguei Rachmaninov. Une personnalité trouble, propice aux excès et dont l’exil en Amérique et sa course à la gloire se révèleront de cruels obstacles à la créativité. 

Musique : Dan Jones.
Pays : Luxembourg | Russie
Tags : Drame, Politique / Histoire, Des artistes, Musique classique, Cours d'histoire, Spécial musique.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Cinéaste russe remarqué sur la scène internationale avec Taxi Blues en 1990, Pavel Lounguine signe avec Rachmaninov une biographie atypique du pianiste compositeur russe, émigré aux Etats-Unis après la révolution d’octobre. Ne vous attendez donc pas à un biopic classique et linéaire comme ont coutume d’en trousser les américains. 

Dans la longue tradition d’un genre qui remonte en Russie au Chapaev des frères Vassiliev jusqu’au Andrei Rublev de Tarkovski en passant par le Alexandre Nevski d’Eisenstein, Rachmaninov joue une partition déstructurée misant sur l’ambiance, l’ellipse et les symboles plus que la narration. Dans le film, l’action opère des allers-retours fréquents entre la jeunesse du pianiste dans la Russie pré-bolchevique et ses dernières années aux Etats-Unis, où il mourra en 1943 à Beverly Hills, à presque 70 ans. 

Sous cette forme en zig-zag, Lounguine serpente à travers plusieurs épisodes-clés de la vie de l’artiste : l’échec de sa première symphonie, ses tourments le poussant à tenter une psychothérapie, son mariage avec sa cousine Natalia, sa grande tournée américaine dans les années 20 ou encore son enfance dans la maison familiale aux lilas blancs (Lilas est le titre original du film et aussi d’un morceau du pianiste)… Jusqu’à ce qu’un carton final brouille définitivement les pistes en nous affirmant que… oups, j’ai failli vous spoiler la fin. Allez, musique...

En affirmant à la fin de son film que le principal héros et les événements décrits dans l’histoire sont une invention artistique et ne représentent aucune personne réelle en particulier, Lounguine nous plonge dans un abîme de perplexité. C’est pourtant bien la musique de Rachmaninov que l’on a écouté pendant 1h35 et les péripéties de cette fresque à la photo soignée correspondent bel et bien aux grandes étapes de la vie de l’artiste. Mais en même temps, plusieurs éléments totalement imaginaires sont mêlés aux faits historiques. Le réalisateur semble ainsi avoir voulu trouver un juste équilibre entre le réel et une expérience cinématographique sur l’évolution mentale d’un musicien, dont l’inspiration semble contaminée par la stérilité lorsqu’il s’éloigne de sa terre natale. 

Les spécialistes de Lounguine voient d’ailleurs dans cette dernière thématique l’expression d’un nationalisme russe prononcé, déjà à l’oeuvre dans les précédents films du cinéaste. Dans Rachmaninov, le compositeur ne semble plus vraiment bon à rien au pays du capitalisme triomphant. Il court de ville en ville pour une série de concerts exténuants au détriment de sa créativité, coincée dans une impasse. La nostalgie de la mère patrie et le sentiment d’être déphasé dans un système régi par le commerce sont lourdement soulignés par Lounguine, même si là encore il est de notoriété publique que Rachmaninov s'était créativement égaré aux Etats-Unis.

Un mot de l’acteur principal : beau ténébreux russe âgé de 27 ans au moment du film, le charismatique Evgenii Tsyganov incarne sans fausse note la mélancolie sombre de son alter ego. Sous ses traits et la direction de Lounguine, Rachmaninov est un torturé ombrageux et  déraciné, fumeur et buveur invétéré. Mais ni son charme certain ni l'envoûtante bande-son n’ont hélas séduit le public russe : projeté au festival du film de Moscou en 2007, Rachmaninov a vite disparu des écrans. Le réalisateur australien Bruce Beresford devait la même année réaliser sa propre adaptation de la vie du compositeur mais le projet n’a finalement jamais vu le jour. Quand ça veut pas, ça veut pas !

le contexte
  • Egalement interprété par
    Evgeniy Tsyganov
  • Pas si éloigné
    Parce que, comme Rachmaninov, Charlie Parker était un visionnaire dans sa spécialité musicale.
  • Egalement realisé par
    Pavel Lounguine
  • Dans le même genre
    Il s'agit d'une autre biographie d'un génie musical qui marquera l'Histoire des arts à tout jamais, touché dés l'enfance par l'inspiration et la virtuosité mais au parcours criblé d'errances et d'excès.
A voir également
Affiche du film AMADEUS (DIRECTOR S CUT)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARLEY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LORDS OF SALEM
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SHAUN OF THE DEAD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés