Bande Annonce de Route IrishDécouvrez la bande Annonce de Route Irish sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2841/fond/2841_w_500.jpg
Ken Loach
Andrea LoweMark WomackCraig LundbergGeoff BellJack FortuneJamie MichieJohn BishopRussel AndersonStephen LordTalib RasoolTrevor Williams

Route Irish

109 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Ken Loach.

Casting : Andrea Lowe, Mark Womack, Craig Lundberg, Geoff Bell, Jack Fortune, Jamie Michie, John Bishop, Russel Anderson, Stephen Lord, Talib Rasool. Trevor Williams

Synopsis : 2004: Fergus, un ancien des SAS, persuade son ami d’enfance Frankie, lui ancien parachutiste, d’intégrer son équipe d’agents de sécurité, à Bagdad, pour un imposant salaire mensuel. Ensemble, ils vont risquer leur vie dans une ville où règnent la violence, la terreur, l’impunité et l’avidité. Une ville par ailleurs inondée de milliards de dollars américains. Trois ans plus tard Frankie meurt sur la “Route Irish”, la route la plus dangereuse de Bagdad. Fergus rejette l’explication officielle et, brisé par le chagrin, retourne à Liverpool où il entame sa propre enquête sur la mort de son alter ego.

Scénario : Paul Laverty.
Musique : George Fenton.
Pays : Belgique | France
Tags : Drame.

à partir de

9.99
voir ce film

Route Irish est un film-surprise dans la filmographie de Ken Loach. Qui aurait pu penser que le réalisateur anglais connu pour le décryptage des mœurs de son pays allait se lancer pour traiter de la guerre en Irak, dans un film à suspense ?

Au travers de l’enquête d’un mercenaire sur la mort de son ami d’enfance pendant le conflit, Loach n’abandonne cependant pas l’un des fondements de son cinéma, ce prisme social et politique. La différence ne tient pas tant à une forme inédite pour Loach, aux airs d’embardée sur les plates-bandes de son compatriote Paul Greengrass, qu’à l’expression plus manifeste d’une colère de son auteur ; encore plus marquée, plus perceptible que dans ses films précédents. Comme si Loach avait adapté sa fibre naturelle aux outils du cinéma d’action actuels. Une forme d’autant plus étonnante qu'elle ne sert qu’à renforcer le regard intime et quotidien qu’à toujours eu ce cinéaste sur ses personnages.

Route Irish n’étant finalement que dans la juste continuité de certaines œuvres de Loach, d’Hidden agenda à It’s a free world : l’étude de la culpabilité mais surtout d’une grandissante impuissance de personnes prises dans l’engrenage d’un système économique ou politique corrompu.

Pour aussi détonnant qu'en apparence, Route Irish est bien un film de Ken Loach. Le réalisateur n’a pas renoncé à ses habituelles méthodes de travail. A savoir une longue phase de documentation. Loach et son désormais habituel scénariste Paul Laverty, ont rencontré des anciens soldats sous contrats avec des sociétés privées de sécurité, leurs dirigeants ou le personnel médical qui a suivi des recrues anglaises revenues d’Irak.

Avant d’envoyer ses comédiens suivre un réel entrainement militaire en Jordanie. Une manière de coller au crédo de Loach : le réalisme et la recherche de la vérité.

Si le point de départ de Route Irish était de décrire les guerres actuelles comme enjeu crucial pour des sociétés privées, ce film s’est avéré un des plus compliqués à faire pour le metteur en scène, le prisme du cinéma de genre l’ayant forcer à biaiser avec l’idée d’en faire un film essentiellement politique mais sans devoir y marteler un discours qui l’aurait alourdi. Il a eu recours à un certain stratagème pour arriver à ses fins : ne faire aucune allusion à la politique de George W.Bush ou celle de Tony Blair, mais surtout utiliser majoritairement pour les scènes censées se passer en Irak, de véritables images d’informations, beaucoup plus brutales et implicites sur les agissements des sociétés de sécurités actuellement employées par les gouvernements. Une manière claire d’indiquer que la fiction est toujours en dessous de la réalité.

Un étonnant Ken Loach que ce Route Irish pas dans l'engagement et le propos politique et anti-militariste propre au cinéaste mais dans le mélange des genres qu'il effectue avec l'aide de son scénariste fétiche Paul Laverty. En effet, le récit mêle le drame de guerre et psychologique ...

Lire la suite
7
Ygor Parizel
 
le contexte
A voir également
Affiche du film LE VENT SE LÈVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film The Messenger

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Shadow Dancer

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Dans la vallée d Elah

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GRAVE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L EMBARRAS DU CHOIX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LOST CITY OF Z

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEXT LEVEL

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KONG : SKULL ISLAND

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MONSIEUR ET MADAME ADELMAN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés