RUNAWAY TRAIN

Bientôt disponible
Parce que le film faillit jadis être tourné par Akira Kurosawa et qu'il a valu un Golden Globe à Jon Voigt pour son interprétation
Aventure / Action - 1986 - Etats-Unis d'Amérique - 106 MIN - Tous publics
Détenus d'un pénitencier en Alaska, Manny et Buck ont réussi à s'évader et à rallier une gare. Au même moment, un convoi quitte la station. Les deux hommes ont juste le temps de grimper à bord du train avant qu'il ne prenne de plus en plus de vitesse : le conducteur, victime d'une crise cardiaque, n'est plus aux commandes de la machine...
6.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR

Par une température de moins trente-cinq degrés, un train file à toute allure à travers les étendues glacées de l’Alaska. A son bord, deux évadés d’un pénitencier qui s’y sont introduits clandestinement vont bientôt découvrir qu’il n’y pas de conducteur dans la locomotive…

On peut voir dans Runaway train « une métaphore de notre civilisation mais fondamentalement c’est un film d’action, d’aventures », commente son réalisateur Andréi Konchalovsky qui a confié à Jon Voight et Eric Roberts, le frère de Julia à la ville, les deux rôles principaux de ce huis-clos à très grande vitesse.

Andréi Konchalovsky a dû insister auprès de Jon Voight pour qu’il interprète le rôle de Manny. Le comédien a fini par accepter et s’est préparé au rôle en allant rencontrer des détenus de la prison de San Quentin. Physiquement, il a soigné son look, si l’on peut dire, en portant de fausses dents ébréchées et marron. Et si Eric Roberts et lui ont été nominés aux Oscars, Jon Voight a reçu un Golden Globe pour sa prestation.

Le contexte

Jon Voight

Un train condamné à faire le tour du globe sans jamais s'arrêter

Andreï Konchalovsky

Un scénario conçu sur le même principe du véhicule lancé à toute vitesse qui ne peut pas s'arrêter.

MACADAM COW BOY

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS