Bande Annonce de SAMARIADécouvrez la bande Annonce de SAMARIA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/349/fond/349_w_500.jpg
Kim Ki-Duk
Han Yeo-ReumKwak Yi-MinLee EolHyun-Min KwonYoung OhIm Gyun-HoTaek-Ki Shin

SAMARIA

97 mn

Note de SensCritique :

6.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Kim Ki-Duk.

Casting : Han Yeo-Reum, Kwak Yi-Min, Lee Eol, Hyun-Min Kwon, Young Oh, Im Gyun-Ho. Taek-Ki Shin

Synopsis : Pour se payer un voyage en Europe, deux lycéennes coréennes se livrent à la prostitution adolescente par le truchement d'Internet: l'une couche, l'autre organise. Mais quand la première meurt, la seconde décide de retrouver tous les hommes qu'elle a connus... et de coucher avec eux. Jusqu'à ce que son père, inspecteur de police, découvre le pot aux ballets roses. L'heure de la vengeance va-t-elle sonner?

Scénario : Kim Ki-Duk.
Musique : Park Ji-Young.
Pays : Corée du Sud
Tags : Drame.

Film pas encore disponible
En Corée, il y a environ 250 noms de famille. C'est peu et ça explique qu'autant d'habitants du matin calme, environ un sur cinq en fait, s'appellent Kim. Les autres s'appellent Lee ou Park. Le Kim qui nous intéresse ici, auteur de ce Samaria, c'est Ki-duk, scénariste et réalisateur très prolifique qu'on avait découvert au tournant du siècle avec des films à la fois cruels, sexuels, beaux et légèrement fantastiques comme L'Ile ou Bad Guy. Avec Samaria, il s'attaque à un sujet hard et ardu, la prostitution adolescente, dont il faut quand même signaler qu'elle concernerait 600.000 jeunes filles en Corée du Sud. Pour se payer un voyage en Europe, deux lycéennes de Séoul décident de se mettre sur le trottoir via internet. Plus exactement, l'une sera fille maquerelle tandis que l'autre sera fille de joie, en y mettant du cœur. Mais à force de s'envoyer en l'air, elle finit par se fracasser le crâne. Sa partenaire décide alors de reprendre le flambeau mais son père, inspecteur de police et veuf d'une femme elle-même assassinée, découvre par hasard le pot aux ballets roses… Construit en 3 chapitres, "Vasumitra", "Samaria" et "Sonata" , c'est un film qui remue, sans facilités, sans effets spectaculaires (hormis cette manie qu'on les Asiatiques de reprendre des airs occidentaux sur des synthés pourris), avec deux jeunes actrices toutes fraîches, un acteur formidable dans le rôle du père (il s'appelle Eol Lee) et quelques plans qu'on garde longtemps avec soi, comme cette image de balustrade, avec les deux amies enlacées, sous le regard courroucé de statues bleues …
Si la Samarie du titre nous renvoie à l'anecdote, chère à Jésus, du bon Samaritain (en l'occurrence, de la bonne Samaritaine), il faut savoir que ses compatriotes Coréens n'aiment pas Kim Ki-duk : il est trop bizarre. Mais, globalement, il s'en fout. Il suit sa devise « Aujourd'hui est le jour le plus important de ma vie » et continue sa carrière d'auteur-réalisateur à son rythme, effréné, de plus d'un film par an. Samaria fut ainsi son 10ème film en 8 ans et lui valut un Ours d'argent au festival de Berlin, en 2004. Pas mal pour un type que rien ne destinait au cinéma. Sa carrière autodidacte, il l'a démarrée à 36 ans, après une jeunesse catholique dans la campagne coréenne, des études arrêtées en primaire, et puis l'usine, et puis l'armée… Il y découvre la peinture. Après sa démobilisation, il vient faire deux ans de Beaux-Arts à Paris. Il commence par vendre ses toiles sur les trottoirs avant de se tourner vers le cinéma. Ce Samaria s'inscrit dans ce qu'on pourrait déjà appeler la deuxième partie de son œuvre, dont on peut situer le tournant vers 2003 avec le très doux Printemps, été, automne, hiver… et printemps, assez loin des films de ses débuts, parfois volontiers gore. Tous ceux qui l'ont vue conservent, j'en suis sûr, un souvenir cuisant d'une certaine scène d'hameçon, dans L'Ile, qui prévient efficacement toute envie de retourner à la pêche…

Très belle vision du rapport père-fille : Kim Ki-Duk critique la société coréenne moderne à travers la peintures des jeunes filles, cupides et instables, et nous rappelle à l'ordre par l'épopée d'un père, qui sauve sa fille et se sauve lui-même. Le fil conducteur du ...

Lire la suite
9
lolottebanane

◥ Critique by NєσLαιη

Ce drame sordide et bouleversant revient de façon amère sur les adieux à l'enfance, la perte d'innocence et la mutation de la foi. Les très longs plans qui constituent chaque scène et l'utilisation intensive de la caméra à l'épaule retranscrivent une réalité actuelle ...

Lire la suite
9
NєσLαιη

Un film qui traite en partie de la prostitution, un sujet qui semble récurrent chez Kim Ki Duk comme dans son film "Bad Guy". Quel que soit le support c'est un sujet difficile à aborder et Kim Ki Duk semble vouloir en parler sans tabous, et apporter une vision plus neutre et ...

Lire la suite
8
Tang
A voir également
Affiche du film THE MURDERER

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés