SWEENEY TODD, LE DIABOLIQUE BARBIER DE FLEET STREET

À partir de 2.99 €
Parce que Johnny Depp (sixième film avec Tim Burton) y chante pour la première fois
Fantastique / Horreur - 2008 - Royaume-Uni|Etats-Unis d'Amérique - 112 MIN - VM - interdit aux moins de 12 ans
Benjamin Barker s'est évadé d'un bagne australien pour rejoindre Londres sa ville natale. Quinze ans auparavant, le juge Turpin l'a fait condamner pour lui ravir sa fille Johanna et son épouse Lucy. Or, cette dernière s'est donné la mort après avoir été violée par Turpin. Adoptant le nom de Sweeney Todd et reprenant son ancienne échoppe de barbier, Barker décide de se venger du juge et de récupérer sa fille. Mais un certain Pirelli menace de révéler sa véritable identité et Barker se voit contraint de le faire disparaître. Sa voisine la boulangère, Madame Nellie Lovett, lui propose alors de le débarrasser de l'encombrant cadavre en le transformant en de délicieux petits pâtés qui deviendront rapidement un véritable succès commercial. Mais la vengeance du barbier ne fait que commencer...

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Explicitement sous-titré Le diabolique barbier de Fleet Street, le film de Tim Burton est avant tout l’adaptation d’une comédie musicale à succès à propos de laquelle le cinéaste déclarait, je cite : « De toutes les comédies musicales, Sweeney Todd est ma préférée. L’opportunité de réaliser un film qui soit une combinaison de film d’horreur et de comédie musicale était vraiment passionnante. ».

De ce fait, le cinéaste est en terrain sinon conquis du moins connu où baroque et fantastique se côtoient. Rien d’étonnant alors à ce que l’on retrouve au centre de cet univers burtonien un acteur fétiche en la personne de Johnny Deep. Le film marque ainsi leur sixième collaboration cinématographique après notamment Edward aux mains d’argent et Charlie et la chocolaterie. Cette fois, leur inspiration commune se tourne vers le cinéma muet pour élaborer le personnage du barbier. C’est ainsi que l’acteur, tout comme sa partenaire Helena Bonham Carter, semblent sortir d’un effrayant musée de cire, «  faits l’un pour l’autre dans une alliance perverse », selon la définition de Tim Burton lui-même. Le tout dans le Londres inquiétant de la période victorienne. Après Sweeney Todd, il est difficile d’aller sereinement se faire couper les cheveux…

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Johnny Depp

Tim Burton

CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné