TONY

Bientôt disponible
Parce que Tony est à l'angleterre ce que Harry("portrait of a serial killer) fut aux Etats Unis
Policier / Suspense - 2013 - Grande-Bretagne - 76 MIN - interdit aux moins de 10 ans
Sans emploi, sans talents sociaux, accro au porno et aux VHS d'action, Tony tente de trouver sa place. Désespéré de faire des rencontres et à la recherche du moindre contact humain, il ne trouve d'autre solution que de laisser s'exprimer sa violence.

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Alex Masson
Alex Masson
CHRONIQUEUR

Tony est un londonien banal. Il passe même inaperçu car n'a pas d'amis, pas de famille et passe son temps à regarder des films d'action en vidéo.  Seule particularité, mais de taille: Tony est un tueur en série.

S'il fallait ranger le film de Gerard Johnson quelque part, ce n'est pas sur la même étagère que Le silence des agneaux ou Seven. Tony appartient à une autre catégorie, plus proche dans son portrait clinique d'un psychopathe d'Henry, portrait of a serial killer ou Taxi Driver. Comme eux, il relate la déconnexion d'un quidam de la société et de ses règles. Pas d'explications ni de condamnation, juste une plongée dans le cerveau d'un homme dérangé.

Froid mais pas dénué d'humour, pour le coup à l'anglaise, entre absurdité et cruauté, Tony doit néanmoins son malaise au portrait attachant d'un type rongé par la solitude. Si ce film est glaçant, c'est avant tout par sa vision réaliste, toute en nuances, d'une aliénation sociale contemporaine. Et si la véritable victime de cette histoire était ce drôle d'assassin ?
Contexte

Relatant les faits et gestes d'Henry Lee Lucas, une description les plus glaçantes de la psyché d'un tueur en série

Gerard Johnson

La matrice de Tony, et de la plupart des portraits psychologiques de tueurs en série au cinéma.

BLANCHE NEIGE ET LE CHASSEUR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité