UN éTé à BERLIN

2006
105 mn
Ce film n’est plus disponible

2006
105 mn
...les chansons en allemand sont interprétées par deux Grecques, Vicky Leandros et Nana Mouskouri

Katrin et Nike habitent le même immeuble berlinois. Elles passent leurs soirées sur le balcon de Nike à parler des heures durant. Katrin (la brune), divorcée et au chômage, vit avec son fils Max, bientôt adolescent et très amoureux de sa copine de jogging. Nike (la blonde), travaille comme auxiliaire de vie. Un jour, elle va croiser le chemin de Ronald, un chauffeur de poids lourds...

Ce film n’est plus disponible
Drame
Allemagne
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les + de filmo

Un été à Berlin est le cinquième long métrage d’Andreas Dresen, cinéaste né en Allemagne de l’Est en 1963 et devenu l’un des représentants du « nouveau cinéma allemand ». En France, on l’avait découvert en 2002 avec Grill Point – Ours d’argent du Festival de Berlin et Coup de cœur du jury du Festival de Cannes –, un film consacré à la réunification allemande et à ses désillusions.

D’après un scénario de son compatriote, le romancier et cinéaste Wolfgang Kohlhaase (de 32 ans son aîné), Un été à Berlin met en scène la solitude existentielle et sentimentale de deux amies vivant dans le même immeuble : Katrin, brune, divorcée et sans emploi qui élève seule son fils bientôt ado, et Nike, blonde, auxiliaire de vie, amoureuse d’un camionneur qui l’exploite – par ailleurs, marié et père de trois enfants.

Tourné durant l’été 2004 et sorti en France, dans une vingtaine de salles, le 12 juillet 2006 – le même jour que la superproduction de Bryan Singer Superman Returns –, Un été à Berlin disparut (trop) tôt des écrans, malgré l’attribution de nombreuses récompenses, dont le Hugo d’argent du festival International de Chicago attribué aux deux actrices principales – Inka Friedrich (la brune) et Nadja Uhl (la blonde) – et le Ernst Lubitsch Award, annuelle distinction germanique attribuée à Andreas Dresen.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver TOUT CE QUI BRILLE (2010) (L’amitié de Lila (Leïla Bekhti) et Ely (Géraldine Nakache). Elles ont grandi à Puteaux, mais c’est de Paris dont elles rêvent.) ou encore THELMA ET LOUISE (1991) (Autre grande histoire d’amitié entre deux femmes.).