V: THE HOT ONE

À partir de 6.99 €
Parce qu'on y découvre (sous tous les angles) la délicieuse Annette Haven, l'une des plus belles stars de l'age d'or du X américain.
Adulte - 1978 - Etats-Unis d'Amérique - 93 MIN - VO - interdit aux moins de 18 ans
Bien que mariée à Paul, son gentil mari, Valérie ne peut s'empêcher de se laisser aller à ses fantasmes sexuels les plus torrides. Elle se masturbe devant sa fenêtre, fait une gâterie à un ami de son mari, se fait prendre par deux spectateurs dans un cinéma porno, fait l'amour avec un marin à l'avant d'un van puis, enfin, devient call-girl occasionnelle.

Réalisé par

Pas encore disponible
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Gary Graver - qui avait officié comme chef opérateur sur de nombreuses séries B et Z  comme Satan’s Sadist, Horror of the Bloody Monster, Invasion of the Bee Girl  ou Dracula Contre Frankenstein -  a pris le pseudonyme de Robert Mc Callum pour signer  près de 150 pornos qu’il tournera du milieu des années 70 à la fin des années 90. Réputé comme étant un excellent technicien (puisqu’il a même essayé de terminer The Other Side of the wind, un film inachevé d’Orson Welles)  Graver/Mc Callum signe en 1977 un de ses meilleurs films X : V : The Hot One. On y suit le parcours fantasmatique d’une  jeune bourgeoise qui, lassée de sa vie mondaine en compagnie de son mari avocat, se lance à la découverte de son corps. Elle part ainsi copuler  avec des étrangers en se faisant prendre dans un cinéma porno par deux spectateurs/voyeurs, par un marin en goguette à l’avant d’une camionnette et par un client d’une maison de passe. Sortit en France dans les salles spécialisées le 4 mars 1981 sous le titre Jeux sexuels d’une jeune fille gourmande, V : The Hot One est  une occasion inespérée pour les fans de la sublime Annette Haven d’admirer l’une des plus grandes stars du cinéma X mondial sous tous les angles.  Loin de faire dans la vulgarité, Mc Callum  érotise chaque séquence pour magnifier les courbes et le visage d’Annette dans ce classique de l’âge d’or du porno vintage américain qui n’est rien d’autre qu’une version hard réussie du Belle de jour de Luis Bunuel. 

Tags

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Annette Haven

Garry Graver

LOVE YOU

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS