VISAGES D'ENFANTS

Bientôt disponible
Parce qu'on peut écrire sans emphase que le film est un des plus beaux muets jamais réalisés
Drame - 1925 - Suisse|France - 112 MIN - Tous publics
A Saint-Luc, village perché dans les montagnes, Jean n'arrive pas à se remettre de la mort de sa mère. Son père se remarie avec Jeanne Dubois, veuve elle-même et mère de la petite Arlette. Jean ne les aime pas et, un soir d'hiver, il pousse Arlette à partir seule dans la neige...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Dans le village de Saint-Luc, perché dans les montagnes, Jean, dix ans, et sa sœur Pierrette, cinq ans, n'arrivent pas à se remettre de la mort de leur mère.

Pierre Amsler, le père de Jean et Pierrette, décide de se remarier avec Jeanne Dubois, une jeune veuve du village, déjà mère d’une petite Arlette. Jean refuse qu’une autre femme prenne la place sa mère et voit Arlette comme une intruse.

Un soir d'hiver, Jean pousse Arlette à partir à la recherche de sa poupée disparue. La petite fille s'engage seule dans la neige…

Tags

Le contexte

Victor Vina

Parce que ce drame muet se déroule également dans un paysage de montagne. Erich von Stroheim en profite pour ironiser sur la vie de couple.

Jacques Feyder

En l'absence de leur mère, des enfants doivent s'organiser seuls. C'est un superbe drame sur l'enfance que nous offre Kore-Eda Hirokazu, réalisateur japonais primé à Cannes en 2018.

SALAMMBÔ (1925)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS