WELCOME IN VIENNA PARTIE 2 : SANTA FE

2011
110 mn
Parce que ce 2ème volet a été filmé à Manhattan, et non pas bien sûr au Nouveau Mexique
Disponible à la carte à partir de 9.99 €
New York 1940. Un paquebot arrive à New York avec son bord des centaines de réfugiés juifs venant d'Europe. Les autorités américaines font tout leur possible pour rendre difficile voire impossible l'arrivée des nouveaux arrivants sur le territoire. Freddy Wolf est un de ces jeunes réfugiés. Parvenant à trouver un logement en ville, il va découvrir ce que signifie être un étranger...
Disponible à la carte à partir de 9.99 €
Drame
Allemagne | Autriche
Tous publics
VO
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Welcome in Vienna : Santa Fe débute en 1940. En provenance d’Europe, un bateau accoste à New York. A son bord, des émigrés juifs épuisés par le voyage, fuyant les persécutions nazies. Parmi eux se trouve un jeune garçon, Freddy Wolf, qui met tout son espoir dans  l’Amérique. Mais il déchante vite : ce pays ne fait rien pour intégrer les nouveaux arrivants. Formalités administratives excessives, rejet des réfugiés… Freddy comprend qu’il sera toujours un étranger ici.  

Welcome in Vienna : Santa Fe est le deuxième volet d’une trilogie réalisée par Alex Corti. Mais si vous n’avez pas vu le premier volet, pas d’inquiétude. Les trois films peuvent se voir indépendamment. Le premier épisode relatait la fuite d’un adolescent juif autrichien à travers l’Europe pour échapper aux nazis. Ce deuxième volet suit la vie des réfugiés juifs  à New York. Le troisième épisode relate les mois qui ont suivi la fin de la guerre en Autriche et le retour de ceux qui avaient pu échapper à l’horreur nazie en quittant le pays.

Ce second volet est l’épisode le plus sarcastique de la trilogie. Il y a dedans quelque chose du cinéma d’Ernest Lubitsch, célèbre cinéaste juif allemand lui aussi exilé aux Etats-Unis en raison des persécutions nazies.  Les juifs se retrouvent cantonnés à des tâches subalternes lorsqu’ils arrivent péniblement à trouver un emploi. Il y a  par exemple cet acteur qui, ne parlant pas anglais, se voit confier des rôles d’animaux… avant qu’on lui attribue un rôle de nazi parce qu’il parle allemand !  Tourné dans un noir et blanc inquiétant qui rappelle les grandes heures des thrillers paranoïaques façon Le troisième homme de Carol Reed ou Le procès d’Orson Welles, Welcome in Vienna : Santa Fe marie subtilement une satire de la condition humaine et une vision cauchemardesque de l’intégration en temps de guerre.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver "THE IMMIGRANT" DE JAMES GREY (James Grey suit l'intégration difficile d'une jeune Polonaise arrivée à New York par bateau.) ou encore HEIMAT (Une minisérie allemande qui a elle aussi été diffusée au cinéma dans plusieurs pays. Une partie se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Un fresque ample et romanesque.).

FilmoTV vous recommande

Pas si éloigné