YOMEDDINE

2018
93 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2018
93 mn
Beshay, un ancien lépreux, rencontre Obama, un gamin casse-cou. Leur amitié semble improbable, de par leur différence d'âge, mais ils ont un point commun : ils ont été abandonnés enfants. Après la disparition de son épouse, Beshay décide pour la première fois de partir à la recherche de ses racines...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Egypte
Tous publics
VO - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Beshay, un lépreux vivant en banlieue du Caire, souffre de l’absence de sa famille qui l’a abandonné enfant à cause de sa maladie. Pour s’en libérer il décide d’aller à la recherche de son père, à l’autre bout du pays.

Sur le papier Yomeddine joue les équilibristes sur un fil tendu entre les contes orientaux et le mélo tire-larmes. Le film d’A.B Shawky prend le parti pris d’une distance avec le cinéma égyptien récent, reflet d’un pays encore en crise sociale et politique. Passer par les yeux de Beshay (et d’un gamin qui va l’accompagner), qui n’est jamais sorti de sa vie de la colonie de lépreux est idéal : la traversée du pays, croisant autant les pyramides que les coins isolés ou la pauvreté, se fait en toute virginité.

Ce qui ne veut pas dire avec naïveté : Yomeddine raconte autant l'Égypte qu’un duo d’outsiders, à travers une épopée en carriole, traversant non seulement un pays, mais des frontières de cinéma. Et devenir un modèle parfait de "feelgood movie" quand il cherche avant tout dans un sujet et un contexte particulier, la flamme d’une humanité auprès de laquelle se réchauffer.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE DIABLE À 4 HEURES (Dans ce classique américaine, une léproserie est menacée par un volcan au bord de l'éruption) ou encore L'ORDRE (dans les années 70, Jean-Daniel Pollet s'est immergé pour ce documentaire dans une léproserie en Grèce.).

FilmoTV vous recommande

Pas si éloigné

Autour du film