JEAN-JACQUES BEINEIX - I

par Denis Parent
Jean Jacques Beineix s’inscrit dans une tradition classique des cinéastes français, celle dont les formations sont marqués par l’assistanat, (René Clément ou Claude Berri en l’occurrence) et le court métrage : tourné en 1977, le Chien de Monsieur Michel renferme déjà plusieurs thèmes que Jean Jacques Beineix développera très vite par la suite, dans Diva, coup d’essai qui devient progressivement un coup de maître, dans La lune dans le caniveau, adaptation difficilement classable de David Goodis et film par ailleurs orphelin. C’est ce qu’explique ici son réalisateur lorsqu’il retrace ses premiers pas derrière une caméra.