Bande Annonce de LA CLEFDécouvrez la bande Annonce de LA CLEF sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4666/fond/4666_w_500.jpg
Guillaume Nicloux
Guillaume CanetJosiane BalaskoMarie GillainThierry LhermitteVanessa ParadisGilles CohenJean RochefortLaure MarsacYves VerhoevenFrançoise LebrunMarina de VanPascal Bonitzer

LA CLEF

112 mn

Note de SensCritique :

5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Guillaume Nicloux.

Casting : Guillaume Canet, Josiane Balasko, Marie Gillain, Thierry Lhermitte, Vanessa Paradis, Gilles Cohen, Jean Rochefort, Laure Marsac, Yves Verhoeven, Françoise Lebrun, Marina de Van. Pascal Bonitzer

Synopsis : Eric Vincent, un homme sans histoire, vit tranquillement avec sa femme et projette même d'avoir un enfant. Un jour, il reçoit un appel lui annonçant que son père biologique est mort et qu'il peut, s'il le souhaite, récupérer les cendres. D'abord réticent, il accepte. Il met ainsi les pieds dans une terrible machination où plusieurs destins vont s'entrecroiser.

Scénario : Guillaume Nicloux, Pierre Trividic.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Papas, Il n'y a plus d'espoir, Suspens français, Dépassés par les évènements, BAD BOYS / BAD GIRLS.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

3ème film de sa trilogie policière initiée avec Une affaire privée et Cette femme-là, La Clef est également, et avant tout, un polar dense, entre film noir et expérimentation scénaristique quasi-lynchienne. Histoire à multiples tiroirs où la surface d’apparence lisse et simple cache des trésors de noirceur et de nihilisme, La Clef est surtout l’occasion pour Guillaume Nicloux de continuer à explorer les univers sombre qu’il affectionne tant.

Dans cet opus, Guillaume Canet est Eric Vincent un trentenaire sans histoire confronté soudainement à un profond malaise. Alors qu’il va devenir père, un inconnu l’appelle un matin pour lui proposer de récupérer les cendres de son propre paternel. Peu enthousiaste à cette idée au départ, Eric va finir par accepter. Accepter va également signifier plonger inexorablement dans une machination infernale qui le dépasse.

Dédale mental, récit en puzzle, La Clef est une sorte de film-somme pour un Guillaume Nicloux qui y déploie ses obsessions mais mêle également les époques en faisant revenir les comédiens principaux des deux premiers volets de sa trilogie. Ainsi Josiane Balasko et Thierry Lhermitte, tous les deux en flics désabusés et usés, viennent-ils agrémenter et mettre un point final à ce triptyque labyrinthique. 

« Je pense qu'un homme est éternellement poursuivi par l'image paternelle, son poids et son acceptation, c'est même ce qui le guide durant toute sa vie. C'est un élément essentiel de construction ou de destruction pour chacun d'entre nous. C'est un sujet de questionnement assez vaste d'ailleurs pour ne pas faire l'objet que d'un seul film » expliquait Guillaume Nicloux à la sortie de La Clef. En effet, cette trilogie n’a de policier qu’un prétexte pour finalement parler de filiation.

Ici, Thierry Lhermitte est à la recherche de sa fille perdue, un écho à Une affaire privée où il devait retrouvée celle de Niels Arestrup. Josiane Balasko, toujours en deuil de son fils depuis Cette femme-là, se lance dans une étrange enquête où elle doit aider une femme à retrouver son enfant. Et le personnage central de ce dernier épisode, Guillaume Canet, est un futur père peu enthousiaste, terrifié à l’idée de reproduire le schéma familial qu’il a lui-même vécu, son père s’apparentant plus à un inconnu qu’à une figure paternelle. Nicloux tisse des histoires de familles, explorent leurs failles et les conséquences de l’absence. Les rôles deviennent presque interchangeables : la disparition d’un être aimé provoquant la même douleur, que l’on soit enfant ou parent.

Et ces sentiments brouillés, entre colère, perdition et tristesse, le réalisateur parvient à les transmettre à l’image avec une justesse exemplaire. L’atmosphère, entre réalité et fantastique, encourage cette impression de flou tandis que le filmage au plus près des acteurs, qui met en avant leurs expressions et leur jeu, est une façon de décupler l’intensité de leur ressenti. Il se rapproche également de son travail sur ses premiers films comme La vie crevée ou Faut pas rire du bonheur et offre ainsi une œuvre, certes enchevêtrée, mais personnelle et fascinante. 

Sombre et violent

Une fois de plus Nicloux nous offre un film noir, sombre, complexe et violent qui clôture avec brio la trilogie entamée avec Une Affaire Privée, puis Cette femme là. C'est un vrai plaisir de se perdre dans cette "enquête", puis de se laisser guider, vers la résolution finale, ...

Lire la suite
10
Elrickh Petersson

Pour son nouveau film après le pitoyable Concile de Pierre, Guillaume Nicloux renoue avec le film noir, genre qui lui réussit plutôt bien. La clef est le troisième et dernier volet de sa trilogie policière après les très bon Une affaire privée et Cette femme-là. On retrouve ...

Lire la suite
8
ffred

Que dire ? Toujours cette ambiance de mystère ultra sombre et angoissant à la Blue Velvet comme dans Cette Femme Là, toujours cette patte pour des personnages typés mais réalistes en même temps, une capacité à faire disparaitre des acteurs trop connus derrière des rôles ...

Lire la suite
7
Tybalt
le contexte
A voir également
Affiche du film L AN 01

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UN HEUREUX ÉVÈNEMENT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film TRANCE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film HOMICIDE
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés