Bande Annonce de LUMIÈRE D'ÉTÉDécouvrez la bande Annonce de LUMIÈRE D'ÉTÉ sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5133/fond/5133_w_500.jpg
Jean Grémillon
Georges MarchalMadeleine RenaudMadeleine RobinsonPaul BernardPierre BrasseurCharles BlavetteJeanne MarkenLéonce CorneMarcel LévesqueRaymond AimosGeorges YvonGérard LecomteHenri PonsJosette Paddé

LUMIÈRE D'ÉTÉ

105 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean Grémillon.

Casting : Georges Marchal, Madeleine Renaud, Madeleine Robinson, Paul Bernard, Pierre Brasseur, Charles Blavette, Jeanne Marken, Léonce Corne, Marcel Lévesque, Raymond Aimos, Georges Yvon, Gérard Lecomte, Henri Pons. Josette Paddé

Synopsis : A l’« Ange gardien », une auberge isolée dans les montagnes provençales, dirigée par Cricri – ancienne danseuse de l’Opéra de Paris –, Michèle attend Roland, peintre raté et alcoolique qui préfère le malheur à l’ennui. Se trompant de chambre, Julien, un ingénieur venu travailler sur le chantier d’un barrage en construction, tombe amoureux de Michèle, tout comme Patrice, châtelain des environs et pervers amant de Cricri...

Scénario : Jacques Prévert, Pierre Laroche.
Musique : Roland-Manuel.
Pays : France
Tags : Drame.

Film pas encore disponible

Le 26 mai 1943, sort à Paris Lumière d’été, le nouveau film de Jean Grémillon (45 ans), déjà auteur d’une vingtaine de courts métrages et d’une dizaine de longs. D’abord musicien, il avait découvert le cinématographe en accompagnant, au piano, la projection de films muets.

Rencontre entre deux mondes – des ouvriers d’un barrage en construction d’un côté, des privilégiés égoïstes et désœuvrés de l’autre –, Lumière d’été fut produit par André Paulvé durant l’Occupation et souvent comparé à la Règle du jeu, « bien que la forte personnalité de Grémillon n’ait en rien été influencée par Renoir », tenait à préciser Georges Sadoul dans son fameux dictionnaire.

Tourné dans les studios niçois de la Victorine, en Corrèze et dans les Basses-Alpes – pas encore rebaptisées Alpes de Haute-Provence –, c’est dans une auberge de montagne située près d’un barrage en construction que se déroule ce drame, écrit, comme les Visiteurs du soir, par Pierre Laroche et Jacques Prévert. Vous allez y retrouver : Madeleine Renaud, actrice fétiche du réalisateur, Pierre Brasseur, Madeleine Robinson et Georges Marchal. Complètent la distribution : l’élégant Paul Bernard et le sympathique Raymond Aimos. Voici la version restaurée, en 2011, de Lumière d’été.

Ce couple qui s’éloigne dans la montagne aurait dut être interprété par Jean Gabin et Michèle Morgan, que Jean Grémillon venaient de diriger dans Remorques, reformant ainsi le couple mythique du Quai des brumes de Marcel Carné. Mais, lorsque fut tourné Lumière d’été, c'est-à-dire durant l’hiver 42-43, Gabin et Morgan s’étaient déjà exilés à Hollywood. C’est donc au beau Georges Marchal (23 ans), souvent comparé à Jean Marais et futur d’Artagnan chez André Hunebelle, que fut confié le rôle du jeune ingénieur, alors que celui de la douce Michèle revint à Evelyne Volney, de la Comédie-Française. Rapidement remerciée, celle-ci fut remplacée par Madeleine Robinson, ancienne élève de Charles Dullin, qui trouve ici son premier grand rôle dans un grand film. Elle avait, déjà, été la partenaire de Brasseur, cinq ans plus tôt, dans Grisou de Maurice de Canonge.

Tourné durant l’Occupation, Lumière d’été eut à souffrir des conditions matérielles imposées par l’époque. Dans un entretien accordé au magazine Positif en 1981, le célèbre décorateur Max Douy, qui travailla sur le film sous la direction d’Alexandre Trauner – absent du générique pour cause d’origines juives –, se souvenait que, seules, les relations du producteur André Paulvé avaient permis de débloquer les matériaux nécessaires à la construction des nombreux décors, l’auberge de l’« Ange gardien » notamment qui, détruit par une violente tornade, nécessita double travail et double matériaux. Les scènes du chantier, en revanche, furent tournées en Corrèze, au barrage de l’Aigle, dit « barrage de la Résistance », dont la véritable construction, sur la Dordogne, avait été volontairement ralentie afin qu’il ne tombe pas aux mains de l’ennemi.

Mais l’ennemi, pour Grémillon, c’était Paul Morand, président de la commission de censure du gouvernement de Vichy. Opposant des courageux ouvriers à une bande de parasites corrompus et oisifs, Lumière d’été opposait, en fait et selon la formule de Grémillon, lui-même, « les travailleurs aux suppôts de Vichy ». Lorsque déguisé en Hamlet, Pierre Brasseur lance la shakespearienne formule, il faut comprendre que c’est bien dans la France de Vichy, et non au Royaume du Danemark, qu’il y a quelque chose de pourri. Le film fut donc interdit mais, André Paulvé, encore lui, insista et, au terme d’une troisième projection, Paul Morand revint sur sa décision, avant de donner sa démission.

Cinq personnages en quète d'hauteur

L'action se déroule à la montagne. Là, cinq personnages vont se croiser l'espace de quelques jours, tous en quête de l'amour (la hauteur suprême) mais le destin a voulu que chacun(e) en aime un(e) autre, sans qu'il/elle soit aimé(e) en retour. Au-delà de ce pentagone amoureux ...

Lire la suite
8
denizor

Chassé-croisé amoureux sous le ciel de Provence et différences de classes...

Chassé-croisé amoureux en Provence, l'été... Cinq personnages: Michèle, la touriste (Madeleine Robinson), Patrice, le châtelain (Paul Bernard), Christiane, dite Cri-Cri, la propriétaire de l'hôtel (Madeleine Renaud), Roland, l'artiste (Pierre Brasseur) et Julien, l'ingénieur ...

Lire la suite
7
Guillaume Rouleau

Des histoires d’amour qui se croisent et interfèrent les unes sur les autres, un peu à la manière de la tragédie grecque : A aime B, qui aime C, qui aime D… jusqu’à ce que la boucle finisse par se boucler, faisant le tri entre les morts et les vivants. Entre Remorques ...

Lire la suite
7
Maqroll
le contexte
A voir également
Affiche du film LE PLAISIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE DIABLE PAR LA QUEUE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés