Bande Annonce de AFTER HOURSDécouvrez la bande Annonce de AFTER HOURS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/555/fond/555_w_500.jpg
Martin Scorsese
Griffin DunneLinda FiorentinoRosana ArquetteVarna BloomCheech MarinJohn HeardTerri GarrThomas ChungCatherine O’haraDick MillerVictor Argo

AFTER HOURS

93 mn

Note de SensCritique :

7.3 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Martin Scorsese.

Casting : Griffin Dunne, Linda Fiorentino, Rosana Arquette, Varna Bloom, Cheech Marin, John Heard, Terri Garr, Thomas Chung, Catherine O’hara, Dick Miller. Victor Argo

Synopsis : Paul Hackett, informaticien dans une grande entreprise de Wall Street, rencontre un soir dans un snack, la blonde Marcy qui lui laisse son téléphone. Rentré chez lui, il la rappelle et elle l’invite à passer chez elle boire un verre. Dans le taxi à la conduite frénétique, Paul voit s’envoler son unique billet de vingt dollars. Il arrive chez Marcy, mais rien ne se passe comme prévu. Kiki, la femme-sculpteur, colocataire de Marcy, lui parle de grandes brûlures corporelles. Une suite de détails l’incite à craindre que Marcy a le corps mutilé. Aussi quand cette dernière se montre bizarre, il préfère fuir. Mais le métro a augmenté à minuit et il n’a plus de quoi s’acheter un ticket. L’aide du barman dans le Terminal Bar où il a échoué est tout aussi catastrophique. Il est bientôt pris par les gens du quartier pour le voleur qui multiplie les cambriolages dans le quartier. Il se résoud à revenir chez Marcy, mais elle s’est suicidée aux barbituriques. Perdu, traqué et sans un sou pour rentrer chez lui, il va connaître une longue nuit de cauchemar.

Scénario : Joseph Minion.
Musique : Howard Shore.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, C'est étrange !, Je me déplace, Une ville : New York, Nuit blanche , En une journée.

à partir de

7.99
voir ce film

Après La Valse des pantins (1983) dont le tournage avait été très éprouvant et qui n’avait pas marché au box-office, Martin Scorsese ressentait le besoin de se refaire moralement et commercialement. D’où l’idée de tourner un scénario qu’il n’a pas écrit. Après plusieurs semaines de recherches infructueuses, c’est son avocat Jay Julian qui lui a fait lire le texte du futur After Hours, qui s’appelait alors A Night in Soho et, d’après Scorsese, c’était dans une forme plus proche du roman que d’un scénario traditionnel. Il n’empêche. Le réalisateur de Taxi Driver a été conquis, intrigué par l’étrangeté de l’histoire et séduit par le réalisme des dialogues.

Double Play la compagnie de Griffin Dunne et Amy Robinson en détenait les droits. Ils se sont très vite mis d’accord avec Scorsese pour qu’il tourne à New York dans le cadre d’une production indépendante pour un budget avoisinant les trois millions et demi de dollars. En rentrant dans la production David Geffen a investi un million supplémentaire pour tourner dans des conditions plus confortables.

Tout naturellement Griffin Dunne, qu’on avait déjà apprécié en tant qu’acteur dans Le Loup-garou de Londres, a interprété le rôle principal. Autour de lui, Scorsese a réuni une belle brochette de comédiennes. Rosanna Arquette qui devait ensuite retrouver le cinéaste pour son sketch de New York Stories en 1989 ; Teri Garr qui avait été nominée aux Oscars pour Tootsie ; Verna Bloom repérée au cinéma grâce à Eastwood dans L’Homme des hautes plaines (1973). Et encore Linda Fiorentino, la future égérie des films noirs de John Dahl qui n’en était alors qu’à ses débuts.

Dans la séquence de la boîte Club Berlin, regardez bien. L’homme qui braque le projecteur sur le héros n’est autre que Scorsese lui-même. Il tenait à ce clin d’œil pour rappeler au public que c’est lui qui fait endurer toutes ces épreuves à son héros.

Le scénario du film est le premier signé Joseph Minion. C’était en fait son travail de fin d’études pour l’université de Columbia où il étudiait le cinéma. Et c’est un de ses professeurs, Dusan Makavejev, le réalisateur de Sweet Movie, qui en a repéré les vertus et l’a proposé à Griffin Dunne qui allait le produire et l’interpréter. Dans le scénario, Scorsese n’était pas convaincu par toute la fin, après la mort de Marcy. Mais comment conclure pareille nuit de galère ? Dans l’impasse, il a eu l’idée de faire un prémontage du film et de le projeter à ses amis cinéastes. C’est ainsi que Steven Spielberg, Terry Gilliam et Francis Ford Coppola ont soumis leurs idées. Mais c’est finalement, Michael Powell, le réalisateur du Voyeur (1960) et mari de Thelma Schoonmaker, la monteuse attitrée de Scorsese, qui a trouvé la solution en proposant le retour au bureau. D’après lui, c’est la solution qu’aurait retenu Franz Kafka, le fameux écrivain du Procès, qui est la référence implicite du film.

Pour la lumière, Scorsese a fait appel pour la première fois à Michael Ballhaus, qui fut longtemps le directeur de la photographie fétiche de Fassbinder. Avec Scorsese, il a poursuivi une fructueuse collaboration sur plusieurs films comme Les Affranchis, Gangs of New York et plus récemment Les Infiltrés. La lumière d’After Hours s’inspire du film noir. Pour les cadrages, Scorsese raconte avoir référence à Welles et à Hitchcock. Pour dilater l’angoisse, il explique avoir aussi multiplié les gros plans et les mouvements d’appareil apparemment dénués de raison. C’est ainsi que quand le héros téléphone à la police, la caméra s’envole au plafond comme dans Le crime était presque parfait d’Hitchcock.

Quand Scorsese tourne After Hours, son projet d’adapter La Dernière tentation du Christ vient d’avorter. Il pourra finalement le tourner plus tard avec d’autres financements. Mais ce contexte explique peut-être les allusions christiques qui émaillent la galère nocturne de Paul Hackett, notamment lorsqu’il s’agenouille en pleine rue et interroge le ciel en levant les bras.
Le film a remporté le Prix de la Mise en scène à Cannes en 1986.

Loufoque et déjanté: surprise!

A l'étonnement du début a succédé une hilarité contagieuse qui nous a vus plus d'une fois hurler de rire ! Je ne connaissais pas Scorsese sous ce jour, et j'avoue que la découverte aura été plutôt positive : Griffin Dunne y est pour beaucoup, victime impuissante des êtres ...

Lire la suite
7
Aurea

La Comédie urbaine.

On n’attend pas forcément Scorsese sur les terres risquées de la comédie, à moins qu’elle ne soit le prétexte à un rire plus grinçant, comme c’est le cas avec La Valse des Pantins. Pourtant, avec After Hours, c’est bien ce genre que le cinéaste prend à bras le ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

New York by night

Une nuit épique dans le quartier de Soho, ou comment un simple rencard d'un petit informaticien peut se transformer en descente aux enfers. A mon sens, la plus grande réussite de Scorsese dans ce film est d'avoir réussi à conserver la vraisemblance globale du film (après ...

Lire la suite
8
fabtx
A voir également
Affiche du film LAST NIGHT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film S.O.B.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CASINO
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L ÉTRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés