Bande Annonce de CasinoDécouvrez la bande Annonce de Casino sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1868/fond/1868_w_500.jpg
Martin Scorsese
James WoodsJoe PesciRobert de NiroSharon StoneAlan KingDick SmothersDon RicklesFrank VincentKevin PollakLq JonesPasquale CajanoVinny Vella

Casino

178 mn

Note de SensCritique :

7.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Martin Scorsese.

Casting : James Woods, Joe Pesci, Robert de Niro, Sharon Stone, Alan King, Dick Smothers, Don Rickles, Frank Vincent, Kevin Pollak, Lq Jones, Pasquale Cajano. Vinny Vella

Synopsis : Dans les années 70, Sam "Ace" Rothstein est envoyé à Las Vegas par la mafia de Chicago pour diriger l'hôtel-casino Tangiers, financé en sous-main par le puissant syndicat des camionneurs. Le Tangiers est l'un des casinos les plus prospères de la ville, l'argent coule à flots et Ace est devenu le grand manitou de Vegas, secondé par son ami d'enfance, Nicky Santoro. Mais celui-ci va peu à peu prendre ses distances pour s'engager dans un chemin plus sombre et criminel. De son côté, Sam tombe raide amoureux d'une prostituée, Ginger McKenna, virtuose de l'arnaque et d'une insolente beauté. Fou d'elle, il lui ouvre les portes de son univers, l'épouse et lui fait un enfant. Mais leur relation se dégrade, et la déchéance du couple entraînera la chute du casino...

Scénario : Martin Scorsese, Nicholas Pileggi.
Musique : Robert Mackston.
Pays : Etats-Unis | France
Tags : Policier / Suspense, Drame.

Film pas encore disponible

Le superbe générique du quatorzième long métrage de fiction de Martin Scorsese annonce la couleur : Robert de Niro, en veste couleur framboise, traverse un parking, monte dans sa voiture de luxe, met le contact et boum ! La voiture explose et s'embrase. Bienvenue en enfer ! Dans l'enfer du jeu qu'est... Las Vegas. C'est dans ce « paradis » des flambeurs que Scorsese orchestre un film noir à sa manière où la réussite mène toujours à la plus violente des déchéances. D'une histoire vraie  - celle de ses mafiosi qui transformèrent dans les années 70 un bout de désert en gigantesque machine à fric -  il tire une fresque sidérante, aussi sombre dans le fond qu'étincelante dans la forme. Trois heures en compagnie, pas toujours sympathique, d'un Robert de Niro impressionnant en homme de confiance très efficace d'un clan de mafieux chargé de superviser un casino et de Joe Pesci, aussi psychopathe et flippant que dans Les Affranchis qui joue son ami d'enfance, son porte-flingue, tueur brutal et sans merci. Et puis il y a une femme, et quelle femme ! Ginger, incarnée par une Sharon Stone vraiment époustouflante, inattendue, dans le meilleur rôle de toute sa carrière. Ginger dont Sam tombe raide amoureux à la seconde où il la voit. Cette beauté renversante, il la veut, il l'épouse, et il s'en mordra les doigts... Les problèmes (euphémisme !) d'ordre amoureux et amical de ce trio servent de trame à Scorsese pour nous plonger dans l'univers de Las Vegas, nous bombarder d'anecdotes et d'infos sur la flambe, les trucs des tricheurs, le circuit de l'argent, les rouages de cette énorme usine à pognon qui sait être sans pitié... Un véritable documentaire, fiévreux et passionnant. Casino, c'est Las Vegas décortiquée par la caméra d'un immense cinéaste qui nous en met plein la vue sans que jamais rien ne soit gratuit. On sort de ce drame flamboyant, de cette spirale infernale de presque trois heures avec un seul mot à la bouche : waouh...  

Casino n'est pas un film de gangsters de plus. Loin s'en faut. Car, avec cette fresque flamboyante, le cinéaste a voulu montrer la vérité vraie de Las Vegas. Sans tricher. Comme pour beaucoup d'autres de ses films, il a cherché sans relâche à réinventer l'approche de son sujet. Surtout, il s'est documenté comme jamais. Il est parti d'un article paru au début des années 80 que lui a fait lire Nicholas Pileggi, son coscénariste des Affranchis, qui racontait en détail une scène de ménage entre un gérant de casino et son épouse. Elle était rentrée chez eux au petit matin en défonçant la voiture puis en braquant un revolver sur son mari. La scène est d'ailleurs dans le film, le revolver en moins. L'article racontait aussi comment cette dispute avait provoqué l'arrivée de la police, avait alerté le FBI qui avait mis le casino sous surveillance et avait finalement provoqué la chute d'un empire mafieux du jeu ! A partir de cette anecdote savoureuse  - la mésentente d'un couple qui fait s'effondrer un empire! -  Scorsese a ensuite accumulé une documentation énorme car il voulait que son film reflète le plus exactement possible ce qu'était Las Vegas à la fin des années 70. Pour tout montrer de ce milieu, des gens qui y travaillaient, qui y jouaient, des lieux et de la machinerie dans leurs moindres détails. Le film allait durer trois heures à cause de cette obsession de réalisme ? Qu'importe. Même pendant le tournage, il continua à intégrer les nouvelles informations et anecdotes sur Vegas qui continuaient à affluer, quitte à changer la structure de son film. Le montage, lui, dura onze mois : un véritable puzzle pour aboutir à une fresque, autant le travail d'un cinéaste que d'un sculpteur. Non, vraiment pas un film de gangsters de plus...

Le loup de Las Vegas

Quand on pense à Martin Scorsese, on pense souvent à des films de mafieux. Ce thème correspond tout à fait au réalisateur, qui a complètement compris et décrit bien que l’homme peut être un loup pour l’homme. Ici, nous sommes plongés pendant trois heures intenses ...

Lire la suite
10
TheBadBreaker

Les dieux sont faits

On l’a assez reproché à Scorsese : Casino reprend sur bien des points l’esthétique qui fit des Affranchis un chef d’œuvre. Recours aux voix off, saga mêlant documentaire et faste d’une ample mise en scène, ascension et chute dans le milieu du crime, violence et dorures ...

Lire la suite
9
Sergent Pepper

The House of the Rising Sun

On a tous, ici sur Sens Critique comme n'importe qui d'autre ailleurs, un film qu'on aime sans bornes, qu'on peut regarder inlassablement, qui nous hante au plus profond parfois. Ça peut aller du plus banal des spectateurs au plus féru des cinéphiles, chacun y a droit. Le genre ...

Lire la suite
10
facaw
 
A voir également
Affiche du film Bus 657

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Mafia Blues

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES AFFRANCHIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film GET OUT

à partir de

4.99
 
Affiche du film AURORE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BRAQUAGE À L ANCIENNE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE PROCÈS DU SIÈCLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BOULE ET BILL 2

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RUE DES CASCADES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés