DES HOMMES

2021
97 mn
À la carte à partir de 4.99 € | -50% pour les abonnés

2021
97 mn
C'est un film d'une profondeur, d'une sensibilité, d'une intelligence peu communes, sur un sujet on ne peut plus sensible, le traumatisme de la guerre d'Algérie.
Dans une salles des fêtes, Solange célèbre ses 60 ans avec ses proches, dont son frère Bernard surnommé "Feu-de-bois"' car il boit trop. Eméché, cet ancien combattant de la guerre dAlgérie a une altercation raciste avec un des invités qui fait ressurgir son passé. Pendant quarante ans, il a vécu sa vie en tentant d'oublier les horreurs qui se sont passées sur place...
À la carte à partir de 4.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Belgique | France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Le film nous fait entrer dans un village de France, peu importe qu’il soit breton ou lorrain, un village parmi d’autres, où tout le monde connait tout le monde, et où les rancœurs sortent de terre comme les champignons après la pluie. Des hommes est un film d’atmosphère, une atmosphère plombée par quelques lourds secrets auxquels nous n’aurons accès que peu à peu. Mais parfois le non-dit en dit long. Les personnages ne s’ouvrent à nous qu’avec réticence. Et nous avons parfois le sentiment gêné d’être des intrus.

Des hommes possède bien des atouts. La présence de très grands comédiens à l’affiche n’est pas le moindre. A commencer par Depardieu, qui débouche dans le film pour nous hanter de bout en bout, le plus souvent sans piper mot. Mais toute la violence, toute la douleur du monde se devinent dans son regard.  Jean-Pierre Darroussin et Catherine Frot complètent le trio du premier plan. Des rôles tout en nuances, qui laissent deviner plus qu’ils ne disent. Mais ces deux-là sont complices depuis le Conservatoire, et pas seulement depuis Un air de famille et cela se voit. Le plaisir du jeu est ici essentiel, sans que les comédiens ne passent devant leurs personnages et leur portent ombrage.

Le film se réfère, nous le comprenons vite, à la guerre d’Algérie. Pas directement sur le plan historique ou politique, plutôt sur le plan émotionnel. Il n’y a pas de bon ou de mauvais, chacun a ses raisons. Mais tous sont blessés par cette guerre que l’on disait sans nom, y compris ceux qu’elle avait fait mine d’épargner.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver NE LE 4 JUILLET (Les deux films ont le traumatisme de la guerre et l'impossibilité de la résilience en commun.) ou encore UN BALCON SUR LA MER (Les blessures morales de la guerre d'Algérie sont au coeur des deux films.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné