Bande Annonce de LE VOYAGE DE RICKYDécouvrez la bande Annonce de LE VOYAGE DE RICKY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/13743/fond/13743_w_500.jpg
Toby Genkel
Christian GaulCooper Kelly KramerMarc ThompsonNicolette KrebitzShannon ConleyTilman DöblerErica SchroederJason GriffithJonathan Todd RossMarco EßerMarcus OffMaud AckermannChristina BoasJ. Dolan ByrnesSchroeder Kacmar

LE VOYAGE DE RICKY

81 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Toby Genkel, Reza Memari.

Casting : Christian Gaul, Cooper Kelly Kramer, Marc Thompson, Nicolette Krebitz, Shannon Conley, Tilman Döbler, Erica Schroeder, Jason Griffith, Jonathan Todd Ross, Marco Eßer, Marcus Off, Maud Ackermann, Christina Boas, J. Dolan Byrnes. Schroeder Kacmar

Synopsis : Orphelin, Ricky a été recueilli par une famille de cigognes. Quand celle-ci doit partir pour sa grande migration vers l'Afrique, le petit oiseau doit se rendre à l'évidence. En tant que moineau, il ne peut pas faire le voyage. Mais Ricky ne veut pas être séparé des siens. Il décide de suivre leurs traces...

Scénario : Jeffrey Hylton, Joe Vitale, Reza Memari.
Musique : Eric Neveux.
Pays : Belgique|Allemagne|Luxembourg
Tags : Jeunesse, Animaux, de moins de 90 minutes, Oiseau, Voyage, Sélection Animaux bavards.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Peut-on vraiment être tout ce qu’on souhaiterait être? S’il est bien connu que le coucou va pondre dans le nid des autres pour faire élever sa marmaille par autrui, qu’en est-il du petit oiseau qui naît dans une espèce qui n’est pas la sienne et qui doit se confronter à la dure réalité? Si la question ne se pose pas vraiment en réalité, elle peut s’appliquer dans d’autres contextes.

C’est le cas de Ricky, petit moineau dont les parents ont été mangés par un ours. Il est recueilli par une famille de cigognes qu’il prend pour ses parents, persuadé d’être lui aussi cigogne. Souci, quand arrive la migration annuelle vers l’Afrique, le couperet tombe: le petit oiseau n’est pas équipé pour la traversée. Mais en revanche, il a une volonté de fer.

Conte sur l’acceptation de soi et sur le fait de trouver sa place, Le voyage de Ricky de Toby Genkel et Reza Memari, trompe l’apparente banalité de son récit par une poésie sans faille et un humour bien barré du côté des personnages secondaires. Vous vous souviendrez de la chouette parlant à son ami imaginaire ou des pigeons accro à internet.

Passé par le Festival de Berlin et le Festival d’Annecy en 2017, Le voyage de Ricky s’offre un joli pedigree. De même au niveau de sa production puisqu’il a été fait par ceux qui sont derrière Oups! J’ai raté l’arche, Un monstre à Paris mais aussi Ernest et Célestine. Des films très différents dont les influences se ressentent dans le long métrage de Toby Genkel et Reza Memari. La filiation la plus forte est évidemment avec Oups! J’ai raté l’arche, film réalisé par Genkel et monté Memari. On y retrouve une esthétique similaire, quoique peut-être un peu moins fluo, mais surtout un sens de l’humour et du décalage très appuyé.

Les thématiques sont également assez proches. En effet, dans Oups! J’ai raté l’arche, comme dans Niko le petit renne, précédent film de Toby Genkel, il était également question d’une traversée initiatique qui allait former l’esprit du ou des jeunes héros. Mais aussi leur enseigner la différence, la complémentarité mais aussi et surtout le fait que la famille n’est pas forcément uniquement celle avec laquelle on naît mais celle qu’on se construit. Au bout du compte, les personnages principaux, qu’ils soient un renne, une créature inventée ou un petit moineau, apprennent à trouver leur place dans le monde. A enfin comprendre leur propre identité.

Mais là où Le voyage de Ricky empreinte à Un monstre à Paris et à Ernest et Célestine, c’est aussi et d’abord pour son sens de la poésie. Entre les conversations rocambolesques de la chouette pygmée Olga avec son ami imaginaire Oleg et les pigeons voyageurs sédentarisés depuis qu’ils captent Internet sur les lignes à haute tension, un vent de folie poétique virevolte du début à la fin qui n’est pas sans rappeler Chuck Jones. A cela s’ajoute un véritable travail sur la complexité des émotions des personnages qui est à la fois âpre et amenée en douceur. Un ensemble qui vient contrebalancer l’esthétique un peu plus banale de l’animation et l’aspect réinterprétation du Vilain petit canard du film.

 
le contexte
A voir également
Affiche du film TOLSTOÏ, LE DERNIER AUTOMNE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NIKO LE PETIT RENNE 2

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film HORTON
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film OPÉRATION CASSE-NOISETTE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LINE OF FIRE

à partir de

6.99
 
Affiche du film ABDEL ET LA COMTESSE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PRISONNIÈRE (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A BEAUTIFUL DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Enter the Void

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés